Boruto 238 : La Phobie Du Sang

Phobie Du Sang

Son navire a peut-être sombré mais le capitaine Taiki préfère se concentrer sur l’essentiel —> Des vies ont été sauvées ! Fichtre, l’avenir même de son pays a été secouru des griffes du Clan Funato ! Il ne reste plus qu’à rentrer à bon port. « Si on continue à ce rythme, on rentrera à Kirigakure d’ici la tombée de la nuit » observe Kagura. « En admettant que tes potes ne fassent pas tout foirer » tempère Iwabe. « Ça ira » lui assure Kagura. « Vraiment ? L’un d’entre eux a perdu le contrôle en pleine mission à cause de sa phobie du sang ! ». « Tu t’inquiètes beaucoup trop ! » intervient Boruto. « Tssk ! ». « Qui plus est, Buntan a été essentielle à la réussite de la mission ». Oui, peut-être est-il temps de souffler un peu. […] Taiki-san était un homme rustre mais profondément bon. Ô comme il aurait aimé naviguer aux cotés de sa nouvelle escale rutilante ! « Malheureusement… » soupire t-il en caressant la proue de son bateau disparu. « Le destin en aura décidé autrement ».

Phobie Du Sang

J’imagine qu’à la base, Kyoho n’aurait jamais dû être un ninja. Mais au vu de sa force, les pontes militaires du Pays de L’Eau ont dû se dire que l’enrôler sur la voie du shinobi pourrait être lucratif. Qu’importe sa phobie du sang et sa perte de contrôle pour peu qu’il fasse moult dégâts dans le camp adverse. Une philosophie déshumanisée dont peine à se départir une contrée à l’histoire teintée de cruauté. Rappelons qu’il n’y a pas si longtemps, un examen final consistait à ce que tous les élèves d’une même classe s’entretuent jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. Ou du moins une poignée en cas de « bonne moisson ».

Autrement, j’ai apprécié les liens tissés entre Metal et Hebiichigo. Le premier n’hésitant pas assurer la deuxième de sa confiance après lui avoir parlé quelques instants. De même, la conversation entre Boruto et Iwabe eu égard à sa rancune quant au Pays de L’eau (son grand-père a été tué par des shinobi de Kirigakure) fut intéressante. Comment outrepasser une haine profondément ancrée en soi alors que la méfiance reste de mise ? En se faisant confiance malgré tout. Lentement mais surement. J’ai été surpris de la capacité d’analyse de Kawaki et de son sang froid ! Encore un bon épisode ! Avec un bon character building de Kyoho. Lequel, en dépit de son traumatisme d’enfance et de ses séquelles de guerre, fait en sorte d’avancer du mieux qu’il peut.

Publié le
Catégorisé comme Mangas Étiqueté Boruto

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires