Andor S01E10 : Pas Plus De Douze Par Niveau

Douze

« Jamais plus de douze gardes par niveau ». Voilà ce qu’a affirmé Kino Loy. Après avoir appris le massacre de tout le deuxième étage après qu’un ex-prisonnier du quatrième se soit « par erreur » retrouvé là-bas. « Ils n’avaient jamais prévu de nous faire sortir ». Voilà pourquoi il faut s’évader. Coûte que coûte. […] « Il faut frapper ! » persiste Andor. « Dès demain ! ». « Et aller où ? » demande Kino. « N’importe où ! ». « On dirait un fou ! ». « Ils ont peur ! Là, maintenant ! ». « Peur de quoi ? ». « Ils ont tué 100 hommes ! Comment t’appelles ça ? ». « Le pouvoir ». « Le pouvoir ne panique pas… » poursuit Cassian. « D’ici peu, 5000 hommes vont comprendre qu’ils ne sortiront jamais vivants d’ici ! Bien sûr qu’ils paniquent ! ». « Le programme ! » abrège Kino. « Chaque jour qui passe, ils deviennent plus forts ! ». « Vous n’avez pas de plan ! Bande d’imbéciles !!! ». « Ils remplacent Ulaf demain ! C’est là qu’on frappera ! Et plutôt mourir que leur donner ce qu’ils veulent !!! ». Il y a donc un ersatz de plan. « Soit on frappe demain, soit on meurt tous ».

Douze

Quelle performance de Andy Serkis ! Et au-delà de sa prestation, c’est bien tout le casting de Andor qui impressionne de par sa justesse et son intensité. Ajoutez à ceci un soin du détail impérial eu égard au décor, aux costumes, à la mise en scène, à la photographie et à l’écriture, vous obtenez l’une des plus séries les plus qualitatives du Star Wars Universe. Ne serait-ce que la complexité de la rébellion et ses mauvais cotés valent le détour.

Douze

Et au beau milieu de tout cela, un « Je ne sais pas nager » balbutié par Kino alors que les prisonniers sautent de l’usine pour plonger dans la mer et rejoindre les côtes. Ou comment transformer la ferveur de l’évasion en amertume profonde. « Qu’ai-je sacrifié ? » dit Luthen alors qu’un rebelle infiltré dans le BSI lui pose la question. « Tout, absolument tout ». Y-compris le recours à la méthode de l’ennemi pour parvenir à ses fins. Encore un épisode masterclass de la part de Andor. Au point de potentiellement devenir ma série favorite de 2022 après House of the Dragon. « Pas plus de douze gardes par niveau ». Kino savait qu’il était condamné d’une manière ou d’une autre après avoir prononcé ses mots. Mais au moins s’est-il battu jusqu’au bout. Au moins a t-il contribué au début d’une rébellion capable d’ébranler l’Empire du Seigneur Sith. En espérant vous revoir, Kino Loy.

Publié le
Catégorisé comme Séries Étiqueté Andor

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires