Alice in Borderland S02 : À Mon Futur Moi

Alice in Borderland

Sans crier gare, le jeu du Roi de Pique a commencé. Avec une vague de morts dans son sillon. « Il faut qu’on trouve un abri ! » crie Hikari Kuina alors que le roi ne cesse de tirer sur les participants. « Autrement, il nous tuera tous !!! ». […] Dans le chaos ambiant, Yuzuha Usagi, Ryohei Arisu, Hikari Kuina et Kodai Tatta ont été séparés de Ann Rizura et Shuntaro. « Ils s’en sortiront ! » assure, confiante, Hikari. « En attendant, faisons en sorte de réussir l’épreuve du Roi de Trèfle ». […] « Nous sommes les Citoyens de ce Monde » déclare le Roi de Trèfle alors qu’il se présente totalement nu aux nouveaux challengers. « Et si tu souhaites savoir si tu pourras un jour retourner dans l’ancien monde, fais en sorte de me vaincre, Ryohei Arisu ». En vue de rencontrer Alice in Borderland.

Quel plaisir que de réaliser que cette saison 2 fut toute aussi réussie que la S01 ! Des séquences d’action spectaculaires aux chorégraphies soignées, une tension palpable de bout en bout, une créativité folle dans l’organisation des épreuves, un casting efficace malgré quelques performances un brin too much, des personnages attachants et, surtout, une fin incroyable ! Au sens multiple et profond, parée d’émotions vivaces et pérennes nous interrogeant sur le mystère de la vie et de la mort. Elle pourra frustrer celles et ceux qui attendaient une fin claire et sans ambivalences mais, pour ma part, je suis comblé.

Alice in Borderland

J’aime le fait qu’un concept aussi farfelu et terrifiant que les épreuves de Alice in Borderland ne puisse pas être totalement expliqué. Et plutôt que de nous fournir une seule et même vérité, nous voici avec différentes pistes à explorer. « Pourquoi devrait-on forcément trouver un sens à cette existence absurde ? ». Tant que nous avons l’envie de vivre, vivons. Aux cotés de celles et ceux qui nous sont les plus proches.

In fine, Alice in Borderland aura été un jeu de survie bien plus philosophique et éthéré que son « rival » Squid Game. Bien plus cynique et terre à terre. Ici, la scénique d’un monde envahi par la végétation (nouvel Eden ?) et l’hypothèse d’une épreuve qui se situerait au-delà du monde réel, à la croisée entre Vie et Mort, affublent ce drama d’une profondeur dont on se serait pas douté de prime abord. Je ne pense pas qu’une troisième saison soit nécessaire malgré l’irruption du Joker dans les dernières secondes. Tant que celles et ceux qui ont voulu vivre parviennent à trouver un tant soit peu d’équilibre dans la deuxième chance qui leur est donnée, tout ira bien. L’une des oeuvres les plus marquantes de l’année, à n’en pas douter.

Alice in Borderland

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires