Aggretsuko S04 : Les Anciennes Valeurs

Aggretsuko
Aggretsuko

« Protéine ». Et c’est avec ces mots pleins de sens et de poids que le sensei en arts martiaux de Retsuko lui délivra sa dernière leçon. Un combat en bonne et due forme ! « Protéine !!! ». « HAAAAAAAA !!! ». […] Maintenant qu’elle a de solides bases pour se défendre contre un éventuel agresseur, Retsuko, ou plutôt Aggretsuko, peut aller de l’avant. D’autant plus qu’elle a loué un nouvel appartement ! « Je te pose les cartons là ? » lui demande Haida. « Oui ! Et tu pourrais les ouvrir ? ». *Ding Dong* « Mais qui ça peut être ? » panique Retsuko. « Sûrement l’électricien ! » répond Fenneko. « Hooo ! ». « N’empêche… » poursuit Fenneko à l’attention de Haida. « C’est n’importe quoi ! Pourquoi ce serait à la victime de devoir bouger ? ». « Pas le choix… » réplique Haida avec son fatalisme habituel. « L’ancien appart pouvait être trouvé sur le net ! Quelqu’un comme toi aurait mis deux secondes à le pister ». « C’est pas faux ». Sur ce, que commence un nouveau départ ! « À ce moment-là… » se rappelle le panda roux. « Nous n’avions pas encore conscience de l’importance des anciennes valeurs ». Aussi surannées soient-elles.

Aggretsuko

Décidément, Aggretsuko excelle dans l’art de pointer du doigt les tares du monde du travail ! Tout en nous faisant rire à intervalles réguliers. Dans la saison précédente, Retsuko, embauchée en tant qu’Idol, se retrouvait à devoir composer avec une nouvelle célébrité et l’attention d’un psychopathe prêt à la tuer au motif qu’elle « dépréciait » l’esprit de l’ancien groupe. Heureusement, Haida est intervenu à temps… Une noirceur assez singulière, donc, et qui se poursuit ici avec la baisse continue d’estime de soi d’Haida et la mise au ban du chef Ton. Vieille relique bonne à être jetée.

Ce qui fait mal au coeur est de comprendre d’emblée que cette isolement social, la honte et la dépression qui s’ensuivent, existent factuellement au Japon. La loi ne permet pas de licencier à tour de bras mais il suffit d’affecter l’employé(e) ciblé(e) à un bureau fictif ou de lui mettre la pression pour qu’il craque. Or, le travail est une valeur centrale au Japon. Toxique, également, puisqu’elle donne le sentiment d’avoir rempli son rôle malgré les cassures mentales et physiques.

Ici, Ton se retrouve à mentir à son épouse et ses deux filles en prétendant toujours travailler à Carrier Man Trading en tant que chef-comptable. C’est dur à voir… D’autant plus que Ton a parcouru un chemin assez incroyable en matière d’affect depuis la première saison. Oui, il a énormément de tares. Oui, il harcèle Retsuko. Mais il est fidèle. Et loyal ! L’incarnation même des anciennes valeurs qui se sont diluées au fil des crises. Le fait qu’il refuse de licencier qui que ce soit de son équipe malgré la pression du CEO temporaire, Himuro, le prouve.

D’ailleurs, ce nouvel antagoniste est assez effrayant tant il ressemble au profil type du chef d’entreprise soumis à la vindicte des actionnaires. Tout le monde est remplaçable et les employé(e)s ne sont que des variables promptes à sauter si cela permet de s’assurer un meilleur bilan et de meilleures dividendes. Ce qui est encore plus effrayant avec lui est sa capacité à détecter qui lui obéira comme un bon toutou. À savoir, en l’occurrence, Haida-kun.

Ici, avec le Chef Ton, Haida est résolument le protagoniste phare de cette quatrième saison. Et, malheureusement, autant vous dire que son arc narratif ne va pas dans le bon sens ! TOUS ses défauts initiaux se voient ici renforcés ! Il ne parvient pas à faire le premier pas avec Retsuko car persuadé qu’il ne vaut rien. Il entre dans une compétition puéril avec Tadako qui, lui, a parfaitement compris Retsuko. Et il n’hésite pas à entrer en effraction avec la loi afin d’être à la hauteur de l’estime que place en lui Himuro. « C’est la première fois que j’ai l’impression de valoir quelque chose aux yeux de quelqu’un ».

Aggretsuko

Ce qui nous amène au dernier point de cette saison et la cause de bon nombre de déceptions parmi les fans. Retsuko et Haida ne sont probablement pas faits pour être ensemble. Trop timorés, ils ne parviennent jamais à dire ce qui pèse sur leur coeur avant qu’il ne soit trop tard. Damn ! Ils ne parviennent même pas à se faire confiance ! Peut-être que Fennuko a raison. Peut-être que Retsuko a besoin de quelqu’un qui puisse la guider un minimum. Et de même pour Haida ? Cela étant dit, l’Amour a ses raisons que la raison ignore. Alors qui sait…

Pour l’heure, Retsuko, malgré son envie de se poser avec quelqu’un, semble avoir un mal fou à s’engager. Et m’est avis qu’elle va devoir grandir un peu avant d’envisager quoi que ce soit de romantique. Peut-être des relations sans prise de tête ? Idem pour Haida qui va devoir repartir d’encore plus loin vu le nombre incroyable de bourdes qu’il commet ici. Il va vraiment falloir que la saison 5 de Agrettsuko ait une vibe plus positive, ahah. J’entends que les sphères du travail et de l’amour au Japon sont dans un état sinistre et c’est une bonne chose de les mettre en exergue. Mais il nous faut un peu de Happy Ending, que diable ! Croisons les doigts…

Publié le
Catégorisé comme Anime

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires