Japon

Published on février 14th, 2017 | by Faël Isthar

0

Surmenage au Japon : « Je travaille entre 10 et 12 heures par jour minimum »

« Ma vie, c’est mon travail »

Depuis toujours, le Japon est réputé pour être l’un des pays dans lesquels le travail occupe une place absolue. Tant et si bien qu’elle aboutit à de nombreux drames. Parfois, cela se résume à une « simple » détérioration des relations au sein d’un couple ou d’une famille. Ce qui est déjà grave en soi puisque ce manque de communication Mari X Femme/Enfants joue un rôle dans la crise du modèle familial que traverse le Japon depuis un bon moment maintenant. Quant à celles et ceux qui sont célibataires, vous vous doutez bien que travailler 10 à 12 heures par jour est difficilement compatible avec la recherche d’une âme soeur. Ce qui explique en partie le déficit de natalité au Japon ainsi que la montée du célibat en tant que modèle de vie par défaut. Et comme si tous ces malheurs ne suffisaient pas, le surmenage au travail a évidemment un impact sur l’individu lui-même.

Stress, anxiété, angoisse, dépression… Des facteurs qui, conjugués au temps et à la répétition peuvent déboucher sur le pire. Récemment, une employée d’une grande compagnie, Dentsu, s’est suicidée parce qu’elle ne pouvait plus supporter le rythme de travail qu’on lui imposait. Le CEO de l’entreprise s’est vu contraint à la démission. « C’est un cycle infernal. Vous voyez que tout le monde autour de vous continue de travailler alors vous vous dites que vous n’avez pas intérêt à partir tout de suite […] Ça se répercuterait sur le moral de la boite ». D’où des heures supplémentaires qui s’enchainent encore et encore. Le temps de travail légal au Japon est de 40 heures par semaine. « Au Japon, on est davantage jugés sur le temps que l’on travaille et la manière dont on le fait plutôt que sur la performance ». Même si celle-ci finit forcément par donner des résultats avec 10/12 heures de travail par jour… En espérant qu’une profonde remise en cause de la valeur Travail intervienne auprès de nos générations et celles qui, bientôt, seront amenées à entrer dans la sphère de l’entreprise. Ce modèle de surmenage naturel ne peut plus durer.

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑