Société

Published on novembre 29th, 2012 | by Faël Isthar

1

Adolescente poussée sous le RER D : pourquoi n’y a t-il toujours pas de protections ?

Jeudi dernier, une adolescente de 18 ans a été amputée de ses deux jambes après avoir été poussée sous une rame du RER D. Elle est aujourd’hui entre la vie et la mort et, si elle survit, devra apprendre à gérer avec le traumatisme de ne plus avoir ses jambes. Et ce genre d’accident n’est que trop fréquent sur le réseau ferré : beaucoup trop pour ne pas être révolté du fait qu’il n’y ait toujours pas de protections (barrières vitrées) sur l’intégralité des lignes et RER de la RATP (à l’instar des lignes 1 et 14).

Certains pourraient être tentés de répondre que ça demanderait trop de travaux et qu’il y aurait trop de mécontentements suite aux fermetures de lignes/stations. Quid de la ligne 1 (l’une des plus utilisées) ? Si elle a pu être modernisée, alors il n’y a pas de raison d’en faire de même pour les autres. D’autant plus qu’elle n’a été fermée à aucun moment sauf tout les dimanches matin jusqu’à 10h (les travaux étant principalement de nuit). Non, le gros problème de notre système est que l’intérêt public (ici destiné à sauver des vies) se voit sacrifié sur l’autel du libéralisme à outrance. Quid de la responsabilité sociale ? Quid de l’éthique ?

Deux valeurs qu’il est impératif d’impulser davantage au modèle capitaliste qui, à l’heure actuelle, semble mettre la priorité sur le profit à court-terme et sans fin plutôt que sur la vie humaine. Or, aux dernières nouvelles, nous vivons encore en société et le gouvernement est censé mettre tout en œuvre pour assurer la sécurité de ses citoyens : surtout quand ça devient aussi flagrant avec ce type d’affaires. De combien de morts aura t-on encore besoin avant de tirer la sonnette d’alarme ?

Et ce qu’il faut bien se mettre en tête c’est que tout le monde est concerné. Avec des réseaux ferrés et des quais de plus en plus bondés (regardez la station Châtelet ligne 4, regardez le RER A), la prochaine victime pourrait très bien être n’importe laquelle d’entre nous . Il suffit d’une bagarre, d’un fou pour que toute une vie bascule. Quoiqu’il en soit, nos pensées vont tout naturellement à la victime de l’accident. Quant à son agresseur, une fillette de 15 ans et placée en foyer d’adoption (le même que la victime avant qu’elles ne soient séparées pour cause d’inimité), elle ne souhaitait certainement pas en arriver jusque là. Mais ce qui est fait est fait et elle devra dorénavant vivre pour toujours avec cette culpabilité d’avoir détruit une vie.

Tags: , , , , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑