Web

Published on février 1st, 2013 | by Faël Isthar

0

YouTube : bientôt des chaînes payantes

Il fallait s’y attendre : YouTube commence à se lancer dans la distribution de chaines payantes (13 pour la France) afin de concurrencer cette bonne vieille télévision.Chose qui peut paraitre censée quand on sait que la télé connait une cure de jeunesse grâce à sa politique du “tout connecté” qui lui permet d’être sur Internet H24 et de proposer VOD et catch-up TV.

Disponibles sur des plateformes comme Smart TV de Samsung ou Viera Connect de Panasonic, ces services suscitent un intérêt croissant grâce au confort indéniable qu’ils offrent (plus besoin d’être devant sa télé à une heure précise). Et pourtant, YouTube persiste à vouloir vendre des chaines on-ne-peut-plus classiques au prix de 1 à 5€ par mois chacune.

Et c’est là qu’on a du mal à suivre : pourquoi payer pour des chaînes déjà disponibles sur la télé ? Surtout que le prix est pas donné et que, comme nous l’avons montré, plusieurs offres gratuites de catch-up TV existent déjà et peuvent être consommées partout (smartphones, tablettes, PC…). Idem pour la VOD où Youtube songe à monétiser certains types de programmes  TV : or à quoi bon payer un contenu qu’on pourra bientôt visualiser à 10€ par mois sur Hulu/Netflix ?

La réponse se trouve peut-être dans le bras de fer incessant entre Google et les ayants droits qui réclament une part plus importante sur les recettes publicitaires liées à la diffusion de contenus. Ainsi chez nous Universal Music, par l’intermédiaire du bien aimé Pascal Nègre, menace t-il de supprimer tout ses clips si les publicités ne leur rapportent pas assez d’argent. Le consommateur ? Bof on s’en fout. On comprend en tout cas pourquoi cette initiative de contenus et chaines payantes pourrait aider à apaiser les tensions (faute de nous emballer).

Pascal Negre meme

Tags: , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑