Essonne

Published on octobre 8th, 2016 | by Faël Isthar

0

Viry-Châtillon : Deux Policiers grièvement Brûlés par des Cocktails Molotov

Les officiers sont actuellement opérés dans un hôpital parisien spécialisé dans le traitement des brûlures. Alors qu’ils surveillent un site sensible du quartier de la Grande-Borne à Viry-Châtillon (Essonne), quatre policiers se font attaquer par une dizaine d’individus. Lesquels souhaitent détruire une caméra de vidéosurveillance dont l’installation depuis avril 2015 gêne toutes sortes d’agressions à la portière et autres trafics illégaux. Le dispositif vidéo a déjà été l’objet de deux tentatives de destruction dont l’une à la voiture bélier le mois dernier. Un camionneur avait été forcé de descendre de son véhicule avant que des délinquants ne s’en servent pour foncer sur la caméra. Celle-ci a été rapidement réinstallée avec davantage de sécurité. D’où ces patrouilles de police afin de surveiller les lieux.

viry-chatillon-policiers-molotov-1

C’est dans le carrefour du Fournil que l’agression a eu lieu. Deux policiers ont été grièvement brûlés par des jets de cocktails molotov et cela au niveau des bras et des mains. Deux fonctionnaires arrivés en renfort ont également été visés et en ressortent légèrement blessés. À l’heure où j’écris ces lignes, aucune interpellation n’a encore eu lieu. Depuis plus d’un an, la mairie de Viry-Châtillon combat contre ces délinquants de la cité de la Grande-Borne qui se sentent manifestement menacés par la fameuse caméra. L’objectif va être désormais d’attaquer le centre de la cité histoire d’améliorer un tant soi-peu le quotidien des résidents. En espérant que les deux policiers s’en sortent sans séquelles.

viry-chatillon-policiers-molotov-2

Tags: , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑