Paris

Published on novembre 19th, 2013 | by Faël Isthar

0

Tireur de Paris : À quoi servent les caméras ?

Alors que Paris et les réseaux de la RATP disposent d’un nombre impressionnant de caméras de surveillance, il devient de plus en plus difficile de comprendre pourquoi le tireur est toujours en cavale. Premier point : la plupart de ces caméras semblent dotées d’une définition mise à la rue par n’importe quel smartphone du coin. Comment est-ce possible de ne pas avoir un seul rendu précis du visage ? En 2013 ? Résultat : une foulée de faux signalements depuis la diffusion du premier cliché du tireur.

Deuxième point : l’impression que les effectifs policiers, mis à disposition pour capturer et recouper les séquences enregistrées, ne sont clairement pas suffisants. Ça ou bien ils n’ont pas de formation en la matière. Parce qu’on se dit que, une fois le chasseur repéré, il devrait être facile de le traquer grâce à l’ensemble des caméras. Mais non, apparemment.

Est-ce parce qu’il n’y en a pas assez ? Peut-être. Ce qui est sur, c’est qu’il faudrait les changer tant la qualité des images fournies est médiocre. Rappelons qu’on parle d’un fugitif qui, depuis hier, se déplace à pied et en métro dans tout Paris. Fusil à la main.  Autre chose : ça serait pas mal d’augmenter les troupes policières dans la rue au lieu de les diminuer constamment depuis 2005.  En espérant qu’on parvienne à l’arrêter dans la journée.

Tags: , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑