Séries Culture du Viol

Published on juin 14th, 2018 | by Faël Isthar

0

The Handmaid’s Tale S02E09 : La Culture du Viol

Culture du Viol

Depuis combien de temps June se trouve t-elle dans cet enfer ? Suffisamment longtemps pour qu’elle en vienne à faire des blagues. « Review Airbnb. Chambre modeste mais confortable. Personnel poli mais creepy. Pour votre bien, tâchez d’être ouverte à la Culture du Viol ». Mais dans son malheur, June se dit qu’elle a de la chance. Une chaise sur laquelle s’asseoir. Un rayon de soleil dans lequel se baigner. Et le fait d’être toujours en vie. « Hannah. Luke ». Mieux vaut ne plus penser à eux. « Nous avons été convoquées » lui informe soudainement Rita. En cause —> Un voyage d’affaires du Commandant Waterford. « Serena m’accompagnera. Durant mon absence, Isaac surveillera la demeure et le bébé » déclare t-il. « Je compte sur vous pour faire en sorte que tout se passe bien ». « Et où allez-vous ? » demande June. « Canada ». Ha. Si seulement cette interlude avait été synonyme de repos. « Ce ne fut pas le cas ». Car nul ne connait le repos en enfer.

Culture du Viol

L’un des meilleurs épisodes de cette S02. Quelle mise en scène ! Quelle maestria dans l’écriture ! Et ce Character Building aux petits oignons. Quelle satisfaction de voir ces lettres de Servantes et Martha être ENFIN publiées à même le monde libre ! À l’heure où les politiques du Canada s’apprêtaient à s’allier à des violeurs et meurtriers en série. Histoire de s’adonner au joyeux trafic de Servantes fertiles… Un postulat horrible mais crédible. À ce propos, l’une des raisons pour lesquelles je continue à regarder The Handmaid’s Tale malgré sa noirceur réside dans sa capacité à prévenir les esprits. Oui —> Un scénario où la culture du viol et l’annihilation des libertés individuelles deviendraient les nouvelles règles d’une ancienne démocratie est possible. Et ce n’est pas parce que nos ancêtre ont conquis la primauté de leurs droits que ceux-ci sont éternels. Non. Nous devons nous battre pour eux au jour le jour.

Culture du Viol

À cet égard, comment ne pas applaudir Nick ? Cet Ange-Gardien qui aura permis aux lettres de prendre leur envol. En plus de sauver la vie à June et de lui permettre de reprendre espoir à moult reprises. À l’opposé du spectre de la sympathie —> Serena Waterford. Parfait exemple du fanatisme religieux et du déni humain. En l’occurence —> Lorsque Serena réalise que son rêve n’a toujours été qu’un cauchemar. On aimerait la prendre en pitié mais c’est impossible. Serena a pleinement participé à cette culture du viol. Et la voir réduite elle-même à l’état d’esclave soumise à Waterford, cet homme qui la bat à coups de ceintures, est pathétique. Se réveillera t-elle un jour ? Peut-être. Lorsque Gilead sera au bord du gouffre. Mais pas avant. Espérons que cette S02 se termine sur une bonne note ! Et par pitié, faites que Luke soit celui qui tue de ses mains Waterford.

Culture du Viol

Culture du Viol

8/10

*Coup de Coeur*

Culture du Viol

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑