The End of the F***ing World S01E01 : Journal d’un Psychopathe

La proie de James

La Proie De James

Depuis tout petit, James sait qu’il était différent des autres. Et maintenant qu’il a acquis la maturité nécessaire pour comprendre ses états d’âme, tout est limpide —> « Je suis à peu près certain d’être un psychopathe ». À 8 ans, James réalisa qu’il n’avait aucun sens de l’humour. Ce qui s’avèra problématique pour se faire des amis. À 9 ans, James mit sa main dans une friteuse pour « ressentir quelque chose ». À 15 ans, James tua le chat de ses voisins. Puis d’autres animaux. Désormais, James a 17 ans et entend passer au stade supérieur. À savoir tuer un être humain. Voilà pourquoi l’école qu’il abhorre tant pour son environnement social se révèle finalement utile. À la pause déjeuner. À la récré. Pendant les cours. James observe. Encore et encore. « Yo ! Je t’ai vu skater. C’était franchement naze ». « Va te faire foutre ». Veuillez faire la connaissance de Alyssa. La proie de James.

Alyssa

Et c’est parti pour The End of the F***ing World ! Une série don’t je ne connais pas grand chose si ce n’est qu’on me l’a vivement recommandé à maintes reprises ! Et vu que j’ai un bon feeling, je me lance ! J’adore débuter des séries sans même en connaitre le pitch ahah. Ici, nous suivons les aventures de James et Alyssa ! Deux désaxées qui, à leur manière, semblent se compléter. Quoique, Alyssa n’a pas l’air spécialement psychopathe. Sociopathe ? Peut-être. Mais psychopathe comme l’autre taré de James ? Je ne pense pas. Ce qui énerve et rend irritable, entre autre, Alyssa (a.k.a. la proie de James), c’est son beau-père, Tony. Lequel a clairement des vues sur elle. Fait tristement banal. De même que le divorce de ses parents et le père qui quitte le foyer familial lorsqu’elle avait 8 ans. Pour l’heure, j’aime beaucoup la narration de cette série. Et comme souvent avec Netflix, les dialogues semblent bien écrits ! Avec une réalisation toujours aussi léchée, une playlist rodée et une pelletée de personnages caricaturaux as f*ck. Le père de James est INSUPPORTABLE. ET ce coup de poing n’était pas volé ! Ne parlons même pas de cet abruti malsain de Tony qui finira par se faire tuer par James. Sur ce, hâte de voir où leur couple va aller ! Même si je me doute du Happy Ending.

La Proie De James

7/10

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Seizon Senryaku
Seizon Senryaku
3 années il y a

Ca me tente vraiment !!!^^
Merci pour cette critique !!^^