High-tech no image

Published on juin 7th, 2012 | by Faël Isthar

1

Surcouf, c’est fini !

La chaine de magasins informatiques a en effet informé de sa prochaine mise en vente sur le marché. Déjà en avril dernier l’entreprise avait-elle souhaité céder trois de ses fonds de commerce : sans succès. Et maintenant, c’est le tout. Rien ne garantit pour autant que la firme réussira à se trouver un potentiel acheteur.

La faute à un CA catastrophique ayant plombé durement les trésoreries du groupe. Si cession totale il y a, celle-ci n’excédera probablement pas la valeur des baux immobiliers. Plan social, fermeture de magasins, perte de 20 millions d’euros sur l’année 2012 pour un CA de 160 millions..bref, Surcouf va mal.

Son propriétaire, Hugues Mulliez, est toutefois assez confiant quant à la place que continue d’avoir Surcouf dans le paysage technologique. Moi perso j’ai du y aller qu’une fois dans un de ces magasins là. Le reste du temps c’est la Fnac. Et j’imagine que les ventes digitales doivent pas mal les pénaliser.

C’est certain. Imagine un peu la situation : obligation de concurrencer un minimum les Pure Players (Amazon, Rue du Commerce, etc) avec un prix de vente minimal, conseils multiples aux clients qui sont en général des noobs de l’informatique et ne vont que rarement se fournir en matériel high-tech + les charges des loyers qui n’ont de cesse d’augmenter et les frais du personnel. Pas étonnant que ça soit allé droit dans le mur !

Petite précision cependant. Surcouf appartenait au groupe PPR (Pinault-Printemps-Redoute), lequel avait affirmé depuis bien longtemps vouloir se débarrasser de ses entités les moins rentables pour pouvoir se concentrer sur le luxe. Et ça inclut également la Fnac et Printemps. Surcouf avait fini par être racheté Hugues Mulliez pour le résultat qu’on connait aujourd’hui…

Après pour ces deux là (Fnac/Printemps) je pense que la transition sera plus aisée vu que les deux groupes, même s’ils ne satisfont pas les actionnaires, accumulent tout de même un CA rocambolesque. La Fnac va d’ailleurs ouvrir un nouveau magasin au Bercy Village. Non le problème de Surcouf par rapport à ses deux semblables était bien plus pénalisant.  Notamment l’emplacement de ses magasins (genre celui à Montgallet), la concurrence des magasins chinois (toujours rue Montgallet), la maintenance pas top du tout du site web..

Après tu parlais un peu plus haut d’un prix de vente minimal dû à la concurrence Pure Play. Mais au contraire, j’ai plutôt l’impression qu’ils avaient dés le départ un positionnement bancal : standing hard-discount (SAV peu performant, conseillers clientèles peu réactifs/formés) avec le pricing de la Fnac (qui lui pour le coup est particulièrement bon dans ces domaines).

Non non. Les prix étaient moins chers que ceux de la Fnac MAIS plus chers que les multiples magasins chinois de la rue Montgallet. Ne parlons pas des pure players. Dommage pour Surcouf donc, la fin d’une époque. J’espère en tout cas que la grande distribution high-tech/informatique ne disparaitra pas totalement parce que perso je préfère acheter sur place et avoir mon matériel dans les mains tout de suite pour le ramener chez moi tout de suite.

Idem. Et je pense que pas mal de clients sont comme ça. Surtout que Internet occasionne parfois de bien mauvaises surprises (délais de livraisons, erreurs humaines entre autre). La question maintenant c’est de savoir “Who’s next ?”. Certains pointent du doigt l’entreprise Grosbil, propriété du même groupe Mulliez. Enfin bon tant que y a La Fnac…

“C’était une bien bel aventure les amis. Adieu !”

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑