Shingeki no Kyojin S04E30 : Un Monde Sans Souffrance

Monde Sans Souffrance
Monde Sans Souffrance

Le combat final contre Eren a commencé. Avec comme seule témoin celle par qui tout a commencé. « Eren… » réitère Armin. « Je te le demanderai une dernière fois… En quoi es-tu libre ?! ». […] L’objectif est simple —> Trouver Zeke au sein de cette montagne d’os. Mais comment le trouver ? « Moi et le Titan Charette allons tout faire exploser ! » explique le nouveau Major de la Brigade d’Exploration. « Battez en retraite ! ». Mais à peine a t-il le temps de réfléchir au poids des mots qu’un titan hybride l’avale tout rond. « Armin !!! » crie Mikasa. De fait, de nombreux titans ont émergé des os d’Eren. « Même si j’étais au top de ma forme… » admet Levi à son successeur. « Je ne pourrais pas foncer vers Armin, Mikasa ! ». « Ces titans… » intervient Peak. « Il s’agit des neuf Titans Primordiaux ! Je le sais grâce à la mémoire de l’Axe ! ». Une armée éprouvée crée par Eren dans le seul but de se battre. « Bref… » reprend Peak. « Je vais me frayer un chemin et tout faire exploser ! ». « Peak ! » proteste Mikasa. Au diable l’idée d’une dernière négociation. « Meurs une bonne fois pour toute, démon !!! ». Pour un monde sans souffrance, traversons l’enfer. Encore et encore.

Après plusieurs années, l’anime rejoint enfin le manga. La conclusion d’une histoire aussi tragique que touchante. Résonnant dans les coeurs des martyrs et des bourreaux. L’un remplaçant l’autre dans une boucle de haine éternelle. Encore et toujours les mêmes erreurs. Encore et toujours la même histoire. L’être humain est-il condamné à ne jamais apprendre des erreurs du passé ? Le désir de vengeance et de destruction est-il voué à supplanter la nécessité collective d’aller de l’avant ? Faut-il nécessairement dévorer l’autre pour survivre ? À quoi bon se sacrifier si ce n’est pour l’espoir d’un monde sans souffrance ? À toutes ces réponses, Shingeki no Kyojin, malgré une fin peu ou prou heureuse, ne manque pas de se parer d’un épilogue revenant encore et toujours à la même perdition. Sacrée oeuvre que Shingeki no Kyojin. J’imagine qu’il faudra la relire encore et encore pour en saisir toutes les ramifications.

Monde Sans Souffrance

L’anime a t-il sublimé le manga ? Globalement, je dirais que oui. Malgré le passage de flambeau Wit Studio X Mappa et une baisse globale de qualité en animation pure, la réalisation sera restée AAA. De même pour la bande originale, le travail des seiyuu et les changements, mineurs mais parfois importants d’un point de vue scénique, apportés par Hajime Isayama. « Qu’importe la vacuité de nos existences si l’on peut savourer le bonheur de quelques moments futiles mais ô combien précieux ». Des connections éphémères et éternelles. Dans l’espoir vain d’un monde sans souffrance.

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang. Alter ego de Fafa Le Geek.

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Inosuke971
8 mois il y a

J’ai entendu beaucoup de lecteur cracher sur la fin mais moi personnellement je l’ai trouvé excellente. La conclusion de l’histoire est cohérente, je vois pas comment Isayama pouvait faire mieux. Outre cela ce final était épique franchement MAPPA a vraiment tout donné en terme de réal. J’ai particulièrement apprécier l’assaut final avec Livaï et Mickasa.

Sinon j’ai pas grand chose à dire à part que SNK aura été un chef oeuvre de bout en bout. Surement l’une des meilleurs oeuvre jamais crée et je pèse mes mots ! Quel écriture, quel histoire ! Ce manga va rentrée dans les annales !

Inosuke971
8 mois il y a
Répondre à  Faël Isthar

Ah ok je vois.