Ciné

Published on juillet 26th, 2012 | by Faël Isthar

0

The Dark Knight Rises : Le Retour Du Chevalier Noir

Après un premier opus mitigé dans sa seconde partie et une suite mythique sous tout ses aspects, la pression était palpable pour le troisième et dernier volet de la saga du chevalier noir. Qu’en reste t-il au final ?

Ra’s al Ghul souhaitait éradiquer le mal par un mal nécessaire. Le joker voulait pousser le monde à se détruire de l’intérieur sans aucun motifs. Qu’en est-il de Bane ? Le détruire une bonne fois pour toute en joignant les moyens aux méthodes. À commencer par le Chevalier Noir

Et des moyens, Bane en possède de très solides ! Puissant mais également stratège, c’est aussi à travers lui que le titre du film prend toute son ampleur. Et bien malin à Nolan d’avoir su savamment imbriqué les trois opus de la trilogie en un tout plutôt consistant. Mais malheureusement, ce n’est pas non plus l’opus magistral que beaucoup de fans attendaient.

La faute à des twists pas suffisamment exploités à bon escient (et donc plutôt inutiles) qui, en outre, gâchent le potentiel narratif de certains personnages. En parlant de personnages, Catwoman est parfaite dans son rôle. De même pour Bane dont la philosophie est cohérente avec le background. Et on retrouve ENFIN le Chevalir Noir ! A.k.a. Bruce Wayne/Batman superbement incarné par Christian Bale, après la parenthèse TDK où Le Joker avait littéralement volé le show.

En ce qui concerne la réalisation, Nolan réalise là un sans-faute et j’ai même trouvé que les scènes d’action au corps-à-corps (gros point faible de Begins mais qui s’était amélioré avec TDK) avaient de l’impact et sonnaient juste. Heureusement me direz-vous vu que Bane bah c’est un peu un spécialiste du corps-à-corps. Sans-faute également pour la soundtrack qui introduit de nouveaux morceaux à l’emprunte indéniable (le “Rises” est juste impressionnant) tout en réutilisant savamment les anciens thèmes.

De fait, ce qui empêchera TDKR d’accéder au panthéon comme réussit à l’être son prédécesseur tient à deux choses : la faiblesse des twists et de l’intrigue (fin raté tout simplement) + le coté trop hollywoodien/blockbuster qui s’illustre ici par des prises de position peu couillues et un coté non assumé de la violence et du chaos régnant sur Gotham. Toutefois, la maestria globale de Nolan sur cette nouvelle trilogie font qu’on ne peut s’empêcher d’applaudir sa qualité globale. Dommage que la saga se termine ainsi ceci-dit : le Chevalier Noir méritait mieux.

6,5/10

Tags: , , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑