Ciné

Published on juillet 5th, 2012 | by Faël Isthar

1

Review : The Amazing Spider-man

Il aura fallu attendre un bon moment mais ça y est, le reboot de l’adaptation ciné de l’homme araignée est enfin sorti ! Après l’avortement d’un 4ème opus qui aurait du être réalisé par Sam Raimi (réalisateur des trois précédents), Sony a finalement décidé de tout recommencer à zéro. Nouveau réal, nouveaux acteurs.  Pour le mieux ?

Oui et non ! Certes, ce reboot parvient à dégager sa propre identité mais malheureusement qu’à moitié. La faute à un cachet parfois trop stéréotypé (caractéristique des blockbusters de manière général) et qui se retranscrit notamment dans certaines scènes trop téléphonées, des raccourcis faciles et une bande son généraliste.

Oui c’est vrai que la soundtrack en fait parfois trop et manque de ce quelque chose ou l’on va se dire “Ha CA c’est le thème de Spider-man !”. Après pour le côté blockbuster oui et non car on garde une certaine noirceur dans le traitement de certains événements. Puis le personnage de Peter Parker est assez réussi, traumatisé par l’abandon de ses parents et la mort de son oncle, profitant abusivement de ses super-pouvoirs au début. Et puis des gentils meurent !

Peut être mais le travail sur ces personnages n’est pas assez réussi pour que l’on s’y attache. Mis à part Peter Parker et Gwen Stacy  qui, je dois bien l’avouer, parviennent à insuffler une identité propre à leur personnage. Pour revenir à Parker, on sent la volonté derrière Andrew Garfield à s’impliquer grandement dans son rôle. Probablement parce qu’il est fan de base.

Peut-être un peu trop d’ailleurs. J’aurais aimé qu’il puisse ajouter + de sa propre personnalité dans le rôle. Pour donner quelque chose de plus inattendu que le “parfait” peter Parker. Même si j’ai apprécié ce coté plus torturé et donc plus adolescent par rapport à Tobey Maguire. Après un autre gros problème du film, c’est quand même son méchant ! L’homme lézard ? Sérieusement ? Autant en 1960 on pouvait accrocher au concept autant en 2012..

Qui plus est, le travail sur le personnage m’a paru trop superficiel et je n’ai pas été impressionné par le travail visuel de Lizard Man. Du coup, difficile de rentrer dedans. Gros point positif par contre : la fidélité au personnage de Spider-Man. Sa gestuelle, notamment, qui fait plus réaliste, puis son fameux sens de l’humour/bon enfant qu’on avait, il est vrai, perdu dans les opus de Sam Raimi.

Tout n’est donc pas à jeter, loin de là, mais il y aurait clairement eu matière à mieux. On espère donc que le 2 saura gommer les défauts de jeunesse du 1 avec, s’il vous plaît, un méchant plus sexy (Carnage par exemple hm ?).

Note YZ : 4/10

Tags: , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑