Ciné

Published on mars 14th, 2013 | by Faël Isthar

0

Review : Le Monde fantastique d’Oz – You’re capable of more than you know

Oscar Diggs (James Franco) est un magicien de cirque dont le but est de faire croire à son public qu’il peut réaliser toutes sortes de tours de magie. Quitte à susciter de faux rêves et faux espoirs dont la seule solution qu’il connaisse pour s’en dépêtrer est le mensonge. Et si encore Oscar n’était comme ça que dans son métier mais non, même dans la vraie vie, et notamment en matière de femmes, celui-ci n’hésite pas à mentir à tout va pour avoir une femme dans son lit et considère les autres comme des tremplins pour sa réussite.

Une attitude qui finit par lui faire des ennemis et c’est alors que, échappant à un colosse grâce à une montgolfière, celui-ci finit par se faire prendre dans un ouragan…et à atterrir dans le monde fantastique d’Oz. Il y fait alors la connaissance de Theodora (Mila Kunis), une sorcière du bien, qui croit voir en lui le grand Oz : un magicien censé survenir pour stopper le règne de la grande sorcière du mal qui menace l’équilibre du pays. Attiré par des promesses de gloire et de richesse, Oscar va tromper tout le monde en faisant croire qu’il est ce fameux magicien.

Doté d’un univers visuellement réussi et de personnages attachants (notamment la petite fille en porcelaine), Le Monde fantastique d’Oz mise clairement sur sa DA pour immerger le spectateur dans le film. Hélas, ce n’est réussi qu’à moitié tant la narration est alourdie pour pas grand chose et manque clairement d’impact en termes d’action. Ce n’est pas parce que c’est un film pour enfants qu’il faut nécessairement l’adapter à un public pour enfants : Disney a déjà prouvé avec Raiponce qu’il en était capable. Pourtant, l’intrigue possède bel et bien une double lecture : il faut en effet peu de temps aux adultes pour se rendre compte que Oscar Diggs est en réalité mort dans la tornade et qu’il parvient à se racheter une deuxième chance dans l’après vie : d’un quotidien morne en noir et blanc, il passe à un monde fantastique tout en couleur.

Qui plus est, il n’y a qu’à voir l’extrême similitude entre le valet d’Oscar et le singe ailé Finley, la petite fille en fauteuil roulant et l’adorable China Girl ou encore le double rôle d’Annie/Glinda (Michelle Williams) pour s’en convaincre. Mais malgré cela, le film souffre clairement de sa longueur ainsi que d’un manque singulier d’epicness et de crédibilité (notamment dans le traitement du personnage de Theodora et son passage dans le coté obscur). Reste un film sympathique qui émerveillera les enfants et fera passer le temps aux adultes.

Oz meme

Note YZ : 6,5/10

Tags: , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑