Ciné

Published on septembre 13th, 2013 | by Faël Isthar

0

Review : Le Majordome – One quiet voice can ignite a revolution

1926 : Cecil Gaines (Forest Whitaker) n’est qu’un enfant lorsqu’il assiste au meutre de son père par le fils de la propriétaire des lieux. Persuadé d’y passer un jour ou l’autre, il finit par fuir le Sud et, par un beau concours de circonstances, intègre le service privilégié de la Maison-Blanche. Son rôle : majordome. Grâce à ce métier d’élite, pour une personne de couleur s’entend, Cecil va alors fonder une famille et tenter, le plus possible, de reste à l’écart des troubles.

30 années au service de 7 présidents : inspiré d’une histoire vraie, Le Majordome est un film puissant et émouvant sur la condition des noirs depuis la fin des années 20 à aujourd’hui. Du Freedom Bus à Martin Luther King en passant par le mouvement des Black Panther : tous ces grands évènements sont auscultés à travers la loupe de Lee Daniels qui signe là l’un des grands films de 2013. Splendeur des décors, passion des acteurs et sobriété de Whitaker, force des dialogues, magnificence de la bande son, maitrise de la narration : pour sur, il n’y a pas grand chose à reprocher à The Butler si ce n’est un manque de risque et d’audace au niveau des personnages et de l’intrigue.

Note YZ : 7/10

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑