Ciné

Published on janvier 29th, 2015 | by Faël Isthar

0

Review : Into The Woods – De la Chanson Pédophile de Johnny Depp

Le Petit Chaperon Rouge (Lila Crawford), Cendrillon (Anna Kendrick), Le Boulanger et sa femme (James Corden et Emily Blunt), Jack et sa vache Blanche (Daniel Huttlestone et une vache blanche) : quatre destins qui, au plus profonds des bois et à la croisée des désirs d’une cupide sorcière (Meryl Streep), vont s’entrecroiser et donner naissance à la plus improbable des issues. Et gare au Grand Méchant Loup (Johnny Depp) mon enfant ! Gare au Prince trop Charmant (Chris Pine) ! Gare à la tentation du Nouveau…

Into-The-Woods-1

What the f*ck did I just see ? Sachant que j’avais affaire à un Disney, je ne m’attendais pas à ce que chaque « Happy Ending », d’habitude si joyeusement prévisible, ne se fasse aussi cruellement tordre le cou X_X Et pour cause, ce sont ici les VRAIES histoires des contes originelles. Un brin plus glauques et graphiques que les habituelles « Disney Stories ». Et on comprend maintenant pourquoi tout est en chanson.

SPOILERS

Les belles sœurs de Cendrillon ? Mutilées des pieds par la belle mère et rendues aveugles par des corbeaux. Le Chaperon Rouge ? Sa grand mère assasinée. Jack ? Sa mère tuée par un intendant froussard. La sorcière ? Suicide out of nowhere. Cendrillon ? Cocue par le prince charmant. Le boulanger ? Cocu par sa femme…AVEC le prince charmant. Ha oui, elle meurt.

Into-The-Woods-6

Et il va bien falloir qu’on parle de la seule et unique chanson de Johnny Depp aka Le Grand Méchant Loup -_-‘ Qu’il s’agisse des paroles (« Admirez-moi cette peau, rose et dodue », « Bonjour Petite Fille ») ou de son accoutrement (les sucettes pour enfants dans la veste intérieure), TOUT transpire la pédophilie dans son personnage. Et pour cause : Le Grand Méchant Loup représente bel et bien un prédateur sexuel dans le conte de Perrault.

Et le fait que Disney s’en soit tenu à cette version est assez impressionnant (même si creepy). Dommage que les chansons ne marquent pas suffisamment l’esprit (un comble pour une comédie musicale) et que la cohésion du récit ne soit aussi…chaotique ? D’autant plus si on débarque dans la salle persuadé d’entrer à nouveau dans la magie Disney :xD Reste un humour qui fait souvent mouche, un sens de l’auto-dérision assez rare (omg la chanson « Agony » avec Chris Pine et Billy Magnussen) et des personnages qui auraient pu être attachants si le cadre n’avait été aussi…noir (sauf pour Raiponce et son prince). À regarder d’un oeil averti. Autrement : bonjour le trauma.

Into-The-Woods-2

Into-The-Woods-3

Note YZ : 6,5/10

Into-The-Woods-4

Into-The-Woods-5


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑