Review : Ilo Ilo – You can call me Terry

Hwee Leng est débordée : le bébé qu’elle attend prochainement la met à mal et son bon à rien de mari ne la soutient pas. Sans compter son fils, Jiale, qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Cerise sur le gâteau : le pays traverse une crise économique et les licenciements commencent à devenir la norme. Et alors qu’elle est convoquée, pour la énième fois, par l’école de Jiale du fait de son mauvais comportement, Hwee finit par craquer et fait appel à une nounou. Son nom : Teresa.

Dès les premières minutes, Anthony Chen parvient à distiller une atmosphère singulière et légère entourant cette famille de Singapour en pleine crise économique de 1997. La faute à une réalisation passionnée et intimiste qui, malgré de petites longueurs, frise le grandiose. Sans compter l’histoire, triste et touchante ,ainsi qu’une une bande son savamment composée .

Laquelle participe d’ailleurs brillamment à l’identité d’Ilo qui fait partie de ces films dont on se souviendra toute sa vie. Et que dire des personnages : tous aussi attachants les uns que autres car profondément humains. Naturellement, on retiendra le couple Terry/Jiale dont l’alchimie fait des merveilles à l’écran. Quitte à verser une larme à la fin de la séance. Ok plusieurs larmes <_<

Note YZ : 7,5/10 *Coup de Coeur*

Publié le
Catégorisé comme Ciné Étiqueté Ilo Ilo

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires