Société

Published on septembre 11th, 2013 | by Faël Isthar

0

Ils échangent leur enfant adopté une fois qu’ils en ont marre

Et c’est une pratique qui nous vient tout droit des États-Unis : le Child Exchange ou, terme moins borderline, le private Re-Homing. Le principe est simple : des groupes de discussion sont crées, sur Facebook ou sur les forums Yahoo, et permettent aux parents insatisfaits par la prestation de l’enfant adopté (trop sale, trop bruyant, trop bête) de le refiler à d’autres familles d’accueil. Le tout contre une certaine somme d’argent qui, quoiqu’il en soit, restera moins coûteuse que si la dite famille serait passé par une structure officielle. Or, là est bien le problème : en refusant de passer par un canal agrée et prompt à contrôler les familles, n’importe qui peut s’emparer des enfants (pédophiles, personnes violentes, familles instables, etc).

Sans compter les dégâts psychologiques sur ces derniers qui, outre les possibles abus physiques, resteront traumatisés à vie du fait de se voir échanger comme des chiens parce qu’ils ne convenaient plus à leurs parents adoptifs. Et, faute de régulation sur la question, ces échanges d’enfants continueront à perdurer malgré une enquête de Reuters qui aura conduit à la suppression des groupes sur Yahoo. Facebook n’a, par contre, pas souhaité supprimer les fanpages concernées. Sacré monde.

Tags: , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑