Geek

Published on novembre 26th, 2012 | by Faël Isthar

0

Review : Fairy Tail Tome 27 – Precious bonds

Principalement axé bastons, l’ouverture de ce 27ème tome consacre un des membres de Fairy Tail qu’on avait pas eu l’occasion de voir depuis un moment : le bien nommé Léo et son sex-appeal légendaire. Oeuvrant désormais aux cotés de Lucy, celui-ci a remarqué quelque chose d’inhabituel chez son adversaire Capri…puisqu’il se trouve être lui aussi un esprit !

Du coté de Lucy, celle-ci finit par se retrouver seule : endormie par un sort de Kanna qui semble vouloir absolument se prouver quelque chose à elle même et à une personne qui lui tient à coeur. Problème : Lucy est rapidement découverte par l’un des. Heureusement Natsu, aux prises avec qu’il avait déjeuner affronté sous une autre forme lors de l’arc, déboule sur le champ de bataille !


L’occasion de retrouver le duo Natsu-Lucy en action. Chose à laquelle nous n’avions pas assisté depuis un moment ! Du côté de Erza VS Meldy, Jubia semble être mise hors jeu assez rapidement…jusqu’à ce qu’elle apprenne que Meldy compte tuer Gray en priorité ! Ce qui déclenche son mode sayen et permet à Erza de s’en aller secourir les autres : rassurée quant au potentiel de victoire de la misse aquatique.

Toujours aussi agréable visuellement et fourni en cliffhangers efficaces, je dois avouer être resté sceptique quant à la qualité globale du tome tant celui-ci déborde de niaiserie et de classicisme dans son traitement des événements. C’est simple : on a affaire à ce que le genre du shonen a de pire à offrir : la puissance de l’amitié et de l’amour > tout (surtout quand t’es un bad guy).

Moui enfin ça on le sait depuis le début que Fairy Tail est un shonen basique sans grand relief et prise de risque scénaristique (l’auteur lui-même l’avait annoncé). Oui c’est gnian-gnian, aucun gentil ne meurt et le fan service est la règle d’or : reste que l’univers crée est riche, les personnages attachants, et les situations intéressantes à suivre. Sans compter le trait de l’auteur qui est l’un des plus visuellement agréables et dynamique de la sphère shonen.

Pourtant Rave (son œuvre précédente) comportait des morts marquantes et qui contribuaient à crédibiliser un minimum l’univers. Là pour l’instant c’est pas top-top. Ceci-dit l’essentiel est là question rythme et baston mais je ne peux m’empêcher d’avoir trouvé ce tome too much et trop prévisible dans son déroulement. J’aurais aimé que ce soit plus que ça…même si je dois bien admettre que les fans de Léo et (surtout) Jubia seront aux anges.

Note Yzgen : 7/10

Tags: , , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑