Chappie : « Les humains ne font que mentir »

Dans un futur proche, à Johannesburg (Afrique du Sud), plus aucun policier ne patrouille sans le soutien massif d’officiers robots. Résultat : la criminalité a diminué drastiquement et les gangs y pensent à deux fois avant de jouer aux marioles. Responsable de cette révolution technologie : Deon (Dav Patel), génie informatique qui, désormais, s’affaire à la création d’un droide policier d’un tout nouveau genre car investi d’une intelligence artificielle. Son nom : Chappie.

Chappie-6

Comme « District 9 » en son temps, « Chappie » propose du très bon et du moins bon. Du coté des qualités, on notera la réussite de Chappie le robot qui, très rapidement, nous séduit grâce à ses mimiques et son parler de racaille de Shanghai. Sans compter qu’il est assez fascinant de le voir évoluer et apprendre à vitesse grand V. Enfin, sa relation avec Yo-Landi est attachante au possible. Combiné à un rythme soutenu : on a le principal.

Chappie-7

Malheureusement, l’histoire n’est pas si profonde que ça et use souvent de raccourcis scénaristiques pour parvenir à ses fins. Quant aux personnes secondaires, Sigourney Weaver et Hugh Jackman en tête, voire Dev Patel, ceux-ci restent assez stéréotypés et il est compliqué de s’y attacher outre mesure. Puis j’avoue avoir eu un peu de mal à gober cette histoire de transfert de conscience même si je sais que c’est à l’étude <_< À voir obligatoirement si on est fan de science fiction.

Note YZ : 7/10

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires