Gaming

Published on mars 26th, 2013 | by Faël Isthar

0

Review : Bioshock Infinite – Tear it down, tear it all down

La preview nous avait mis sur la voie, la review ne fait que confirmer notre sentiment : Bioshock Infinite est bel et bien un incontournable du jeu vidéo que tout gamer se doit d’avoir. Réalisation au top, direction artistique d’orfèvre, gameplay percutant et incisif, BO magnifique, intrigue profonde et haletante, durée de vie raisonnable : que dire de plus ?

Dommage que la dimension open-world de l’univers ne soit au final pas si ouverte que cela et guindée de bout en bout. De même, certains pourront reprocher des animations un poil vieillottes et visages simplistes qui nuiront à l’immersion mais ce serait vraiment faire la fine bouche. Certes le moteur UE3 commence à dater mais s’il y a bien un point qu’on ne pourra enlever à Bioshock Infinite c’est bien son immersion.

Notamment tout ces passages qui bénéficient d’une attention de tout les instants et ne cessent de surprendre et émerveiller du début à la fin. Pouvoirs jouissifs, combats dans les airs, sauts dans le temps : vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Le tout soutenu par une narration nous happant dans cette ville au premier abord sympathique mais qui cache en réalité un fanatisme et un radicalisme des plus glauques. Tout les villageois se réunissent ainsi autour d’un prophète inquiétant et omniprésent dont la fille, Elizabeth, s’avère être une clé essentielle. D’ailleurs parlons en d’Elizabeth.

Personnage à part entière, Elizabeth nous accompagnera pendant la plus grande partie de l’aventure en nous servant de back-up mais, surtout, en y instillant de la vie et du réalisme. Outre ses animations plus réussies que la moyenne, c’est son comportement et l’alchimie entre les deux personnages qui accroche et en fait l’un des binômes les plus réussis de l’histoire du jeu vidéo. Avec Midna/Link bien entendu. Bref, assez palabré, foncez vous procurer le jeu.

Bioshock Infinite meme

Note YZ : 8,5/10

Tags: , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Back to Top ↑