Ciné

Published on novembre 20th, 2012 | by Faël Isthar

1

Review : Argo – Making a fake movie to save real lives

4 novembre 1979 : le shah d’Iran, ayant mené une politique de répression qui aura débouché sur une guerre civile, a quitté son pays pour trouver refuge aux States : lesquels l’avaient mis au pouvoir pour défaire le régime de. Probleme : le peuple Iranien ordonne son retour pour qu’il puisse y avoir un procès. Ce que les États Unis refusent catégoriquement et qui va entraîner une grande flambée de violence envers les américains sur le territoire…et notamment à leur ambassade.

Prenant tout les résidents en otage, une poignée d’entre eux parviennent tout de même à s’enfuir pour se réfugier à l’ambassade du Canada. Mais leurs vies sont en danger car pour avoir fui, les rebelles iraniens pourraient très bien les tuer s’ils le souhaitent. La situation est donc dramatique et, au CIA, toutes les options sont étudiées…même les plus farfelues.

Tony Mendez (Ben Affleck), spécialiste en libération d’otages, en vient ainsi rapidement à la conclusion qu’il n’y a pas de bonnes idées mais que des mauvaises. Autant donc prendre la moins mauvaise d’entre elles qui consiste à réaliser un fake movie de A à Z…tourné en Iran ! Les 6 citoyens US à sauver devant se faire passer pour des membres de l’équipage. C’est donc avec ce pitch en tête que débarque en Iran avec la ferme intention de faire apprendre leur rôles aux 6 rescapés. Mais certains ne l’entendent pas de cette oreille : ce plan leur parait trop risqué puisque une erreur d’inattention ou bien une velléité trop forte des rebelles iraniens pourrait les amener tout droit à une exécution sommaire.

Moi qui n’avait pas été particulièrement emballé par The Town, précédent long métrage de Ben Affleck, je dois avouer avoir été cette fois-ci séduit par la qualité d’Argot. Côté réalisation déjà : la mise en scène est académique mais efficace, la photographie est très propre et le montage suffisamment ingénieux pour ne pas ennuyer le spectateur. De même pour le cast qui fait son taf, sans briller outre mesure certes, mais suffisamment pour crédibiliser leurs personnages.

Justement moi ce qui m’a un peu gêné, malgré la bonne facture du film, c’est de se retrouver à une œuvre trop proprette, trop lisse et trop conventionnée ( ce qui vaut d’ailleurs aussi pour The Town). Il y a un manque d’âme, d’audace dans cette copie où les seuls moments qui m’ont le plus emballés sont la scène d’intro et celle où la voiture doit se frayer un chemin à travers une foule en colère. Le reste souffre selon moi d’une certaine mollesse malgré la qualité du rythme.

Je te trouve un peu dur ! Ok ce n’est pas le film de l’année mais force est de constater la qualité de la recherche documentaire et l’investissement global dans lequel se sont plongés Ben Affleck et sa team ! Le seul problème serait peut être le traitement trop US/blockbuster appliqué à certaines scènes : solution facile pour insuffler du suspens et un minimum d’action. Enfin, mise à part ces détails, Argot est un très bon film qui fait son job en plus d’être inspiré d’une histoire vraie. Big up à Affleck qui montre qu’il a tout à fait sa place aux côtés des jeunes réalisateurs talentueux de cette génération.

Note YZ : 7,5/10

Tags: , , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
B.
B.
7 années il y a

(me suis gourré de case)

Une velléité trop forte qui peut mener à une exécution? Je trouve cette tournure bien maladroite.
Ceci dit, les critiques (certes, celles choisies dans le film-annonce) ont l’air dithyrambiques.

Why not.

Back to Top ↑