Mangas

Published on juin 5th, 2015 | by Faël Isthar

0

Review : Area D Tome 8 – « Pour un monde meilleur »

Area D Tome 8

Area D Tome 8-1

Alors que Jin se bat à contrecœur contre Goz du quartier Est, l’une des véritables leaders, Luna, court du plus vite qu’elle peut afin de prévenir un drame entre deux personnes qui, en d’autres circonstances, n’auraient jamais eu à s’affronter. Et pendant ce temps, le Conseil des Surhommes, mené par le redoutable Howl-Eye, vient de s’accaparer le contrôle du quartier Est et s’apprête à lancer l’assaut sur le Quartier Général des Surveillants. Le chaos ne pouvait pas être plus complet.

Area D Tome 8-2

Area D Tome 8-3

Malgré un léger mieux en termes de trame, mon constat reste le même : Area D dispose d’un univers intéressant et d’un concept original servi par un dessin exquis…mais l’histoire verse beaucoup trop dans le pathos pour être prise au sérieux. Le “Je traine un lourd passé derrière moi et je ne souhaite désormais plus tuer personne” est d’un banal…et tant bien même le scénario de Kyouichi Nanatsuki s’efforce de rendre l’univers crédible en tuant les pseudo méchants ci et là (ici le Bibliophile), on reste de marbre tant leur développement est simpliste au possible.

Area D Tome 8-4

Area D Tome 8-5

Heureusement que la maîtrise de Yang Kyung-Il permet de mettre superbement en scène les pouvoirs Altered car, derrière ce vernis, j’ai vraiment l’impression d’avoir affaire à un seinen/shonen destiné aux ados de 14/16 ans. Si je devais d’ailleurs faire la comparaison avec un shonen mainstream, je dirais que Area D est le Fairy Tail du Seinen. Ce qui, forcément pour le genre, passe moyen (encore + que FT qui, au fond, fait du shonen pur jus). Malgré tout, la lecture reste des plus agréables et on se retrouve souvent à engloutir notre tome d’une traite tant la pâte de Yang est visuellement magnifique.

Area D Tome 8-6

Area D Tome 8-7

Area D Tome 8-8

Puis malgré toutes leurs tares, force est de constater qu’on s’intéresse un minimum aux aventures de nos héros. La petite Mika par exemple qui se fait exploitée/manipulée sans vergogne par Howl-Eye du Conseil des Surhommes. Et même si on sait que Jin finira par la raisonner grâce à la puissance de l’amour (sic), il demeure qu’on s’attache un peu au personnage. Quoiqu’il en soit, je crois que je vais commencer à revoir mes critères à la baisse pour Area D puisque, de manière similaire à FT, son dessin est à même de réaliser des miracles pour peu qu’on se mette en tête qu’on aura jamais affaire à un chef d’œuvre d’ambition et de complexité.

Area D Tome 8-9

Area D Tome 8-10

Area D Tome 8-11

Note YZ : 6,5/10

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑