Pour Toujours Et À Jamais : À Nos Lettres D’Amour

Pour Toujours

« Cher Peter… » commence à écrire Lara-Jean. « Bonjour de Séoul ! Quand bien même le temps que cette lettre te parvienne, je serais déjà rentrée, ahah ». Combien de temps s’est-il passé depuis que les deux tourtereaux ont trouvé leur Happy Ending ? Qu’importe ! Le bonheur est tangible et cela fait un bien fou à Lara ! D’autant plus que tout se porte également à merveille dans les autres compartiments. Famille. Ami(e)s. Fin du lycée (bonnes notes et félicitations à la clé). « Tout ce que ma mère m’a dit sur la Corée est vrai ! » poursuit Lara. « On n’a pas arrêté de manger et de marcher ! Il y avait toujours quelque chose à faire et nous nous sommes toutes amusé(e)s ! Mon père, particulièrement ». Au point de demander à Trina, présente lors ce ce voyage familiale, de l’épouser. « Quant à moi, le must aura été de passer autant de temps avec mes trois soeurs ! ». Dans l’espoir que cet idylle puisse se poursuivre pour toujours et à jamais.

Il est temps de clore (avec un peu de retard) cette belle trilogie qu’est « À Tous Les Garçons Que J’Ai Aimés » ! Dès les premières minutes, je me suis retrouvé embarqué avec une facilité déconcertante dans les trépidations amoureuses de Lara. Et vous savez quoi ? De temps en temps, réaliser que tout va bien malgré les épreuves passées est important. Certes, quelques scènes sont d’une niaiserie et d’une candeur insupportables. Mais n’avons-nous pas besoin d’amour et d’eau fraiche ? Ne serait-ce qu’un petit filet ? Qui plus est, je me suis pas mal attaché à cette fratrie. Qu’il s’agisse de Lara, de Peter, de la fantastique Kitty et de leur entourage. Nota bene —> J’ai adoré les plans dessinés façon croquis suivis d’une transition sur le réel ! Ça donne un aspect authentique et mignon, krkr.

Pour Toujours

Ajoutez à cela le fait qu’il n’y ait pas que des bonnes nouvelles (ainsi va la vie) ! Lara aurait par exemple adoré (dans un premier temps du moins) être admise à Stanford a.k.a. la fac de son amoureux mais l’univers en a décidé autrement. Voir Peter continuer de soutenir Lara en tentant d’amoindrir ses insécurités est attendrissant (mais pas suffisant lorsqu’il apprend pour NYC). Tout comme Lara tente d’être là pour lui à l’encontre de ses ressentiments envers son père. Gentlemen, prenez note ! That’s why yall are still single. Me included.

Cela étant dit, le coup de foudre de Lara pour New York City, incroyable ville cosmopolite et artistique (l’Europe des States), ne pouvait qu’amener à son désir d’intégrer la fac de NYU. Qu’importe la distance entre elle et Peter. Le plus important, même quand on est amoureux, reste ce que l’on veut nous. Nos projets personnels et professionnels. Nos rêves. Si cela implique d’être avec quelqu’un tout au long du voyage, top ! Mais si cela implique de faire des sacrifices alors il est bon d’identifier ses priorités. Comme le dit papa Covey —> « Tu ne sauveras pas ta relation en stagnant ». Bien au contraire.

Sur ce coup, la réaction de Peter aurait pu être plus adulte mais, hey, il a 17 ans et doit lui-aussi composer avec son lot d’insécurités. La peur d’être abandonné, notamment. Parfois, souvent, être ensemble pour toujours implique de prendre de sacrés risques. À commencer par la volonté de se trouver, de s’émanciper et de s’accomplir. Quitte à ce que l’amour passé ne survive pas. Gageons que cela ne sera pas le cas de Lara-Jean et Peter. Après tout, leur nouveau contrat d’Amour semble en béton armé. Paré à durer pour toujours et à jamais.

Pour Toujours
Pour Toujours
Publié le
Catégorisé comme Ciné

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires