Mode Photographe

Published on juillet 25th, 2017 | by Faël Isthar

0

Un Photographe Pro Accusé D’Attouchements Sexuels : Ces Paroles qui se Libèrent

Photographe

Edit –> J’ai ajouté la version du photographe

Il va falloir installer des caméras à chaque shooting… Depuis environ deux ans, je tombe de plus en plus sur ce genre d’histoire u_u À savoir une ou plusieurs modèles qui accusent un photographe « pro » d’attouchements voire d’agressions sexuelles. Le plus souvent prises au dépourvu et sous l’influence de la notoriété du dit-photographe (« Il fait de très bonnes photos alors j’ai pas osé »), les modèles n’osent pas se défendre de manière appropriée. Ce qui donne lieu à des réponses de la part des prédateurs du type « Oui mais elle a rien dit donc je pensais qu’elle était d’accord ». De base, lorsqu’un photographe fait un shooting, il ne doit pas y avoir le moindre geste déplacé. Ici, en l’occurence, la modèle s’est faite masser le corps à l’huile alors qu’elle était topless. Notamment sur les fesses et sur les hanches. Sans aucune doute possible –> Il s’agit-là d’un comportement inapproprié.

Photographe

Malheureusement, la modèle n’a pas pu analyser correctement la situation sur le moment. Et cela concerne beaucoup de jeunes femmes. La réputation du photographe, la peur de le réaction, la prise au dépourvu, le fait de se dire qu’il n’est « que » très tactile, etc. Qui plus est, la présence d’une maquilleuse, d’une amie de la modèle ou de son petit ami, est souhaitable pour les séances dites sexy. À priori, il semblerait que Agnès ne soit pas la seule à avoir mis en cause le comportement du dit-photographe. Celui-ci a répondu sur le groupe Fb « Photographes et modèles à éviter » que c’était sa nature à lui d’être tactile et que la modèle ne s’était plainte à aucun moment. En attendant, un dépôt de plainte a été transmis. De même pour le photographe qui affirme être victime de diffamation. À voir quelles seront les répercussions judiciaires. Une chose est sûre —> La parole se libère et c’est une bonne chose.

La version du photographe

« Bonjour tout le monde, ne faisant pas partie de ce groupe je n’ai que des échos ou messages de certaines personnes me relatant ce qui est dit dans la discussion. Beaucoup de personnes se permettent de juger sans me connaitre ou avoir lu ma version sur cette séance. C’est sur que des qu’il y a moyen de casser du sucre sur quelqu’un et surtout quand il ne peut répondre c’est tellement plus facile et méchant. Malgré tout, je suis très affecté par tout ce qui a été écrit et partager sur les réseaux sociaux sans pouvoir me défendre. Il y a mille façon d’interpréter une séance mais je peux vous assurer que l’on n’a pas vécu la même.

Avant toutes choses, que cela soit claire, je n’ai fait aucune tentative, mot déplacé, de harcèlement ou quoi que ce soit (ni avant, pendant ou après la séance). Il n y avait pas la moindre intention sexuelle entre nous. Si Anais m’avait fait la moindre réflexion sur mon comportement ou sur un geste déplacé, il est clair et net que j’aurais arrêté la séance sans la moindre hésitation.

Il n y avait aucune ambiguïté ou geste déplacé lorsque j’ai appliqué l’huile sur son corps pour accentuer les zones de lumières pour l’éclairage d’un set. Si Anais avait été gêné par la situation elle me l’aurait sans le moindre doute signalé ou je l’aurais vu sur son visage. Beaucoup de modèles ont fait des séances avec moi et savent comment je suis que je n’ai jamais manquer de respect à personne.

J’ai, sans aucun doute, fait une erreur de jugement quand je l’ai aider à étirer sa colonne quand au bout de 10mn de séance, elle se plaignait de son mal de dos, se plier en deux en m’expliquant qu’elle fait de la pole dance. J’ai moi même des soucis, suivi par un kiné et ostéo, et sait ce que c’est d’avoir constamment mal au dos.

Anais parle d’avoir les seins nus lorsqu’elle se fait maquiller. D’une part je ne lui ai pas dit de se mettre seins nu ou elle aurait pu mettre, à son initiative, un t-shirt et d’autre part nous étions déjà au début de la séance. Elle vient pour une séance de nu, si elle n’est pas à l’aise, il faut se réserver pour d’autre type de séance (mode, portrait, etc…). J’ai travaillé avec des centaines de modèles et n’est jamais eu le moindre soucis avec quiconque contrairement à ce que j’ai pu lire sur certains commentaires !

Pour ce qui est de venir avec son copain à la séance, je lui ai dit clairement que je n’avais aucun souci à le rencontrer (avant ou après la séance) mais qu’il fallait éviter d’avoir quelqu’un qui n’avait pas un rôle actif dans la séance (comme une maquilleuse, coiffeuse, styliste ou autre). Dans ce cas là, j’aurais du l’écouter. Mais combien de vous, photographes, vous acceptez un copain jaloux pendant une séance photo ?

Anais a décrit cette séance comme une scène de crime ou érotique, déformait chaque mot pour en faire quelque chose de dramatique ou pesant alors qu’il n’y avait pas la moindre allusion ou tension, nous parlions normalement pendant la séance. Il suffit de parler ou dire non lorsque quelque chose ne va pas. Je ne suis pas de nature méchante, bien au contraire.

Je vous assure qu’il n y avait aucune mauvaise attention, je me suis expliqué avec son copain au téléphone et j’ai envoyer aussi un message d’excuse à Anais dans le cas où j’aurais fait la moindre faute. Son discours et sa façon de parler est totalement différente pendant et après la séance mais surtout avec la discussion qu’elle a pu avoir avec son copain (je vous joins quelques capture écrans de nos discussions). En quittant la séance, Anais me dit « si tu as besoin de moi sur un autre projet, n’hésite pas ». Qui dirait ça après avoir suivi un tel traumatisme ? Avez-vous le visage d’’Anais sur les selfies ? est-ce que c’est celui d’une fille qui a passé un mauvais moment ? si oui, c’est une excellente actrice.

Jaloux des selfies puis des photos qu’il n’a jamais vu. J’avais certifié à Anais qu’il n’y aurait aucun sexe apparent sur la diffusion des photos mais elle a surement eu peur du contraire en définitif. Je n’ai fait aucune demande de pose érotique ou quoi que ce soit à Anais et quand elle parle de « details fesse », j’en ai plein mes galeries et il n y a rien d’érotique.

Une mauvaise interprétation des faits peut conduire à ce type de jugement. Je condamne, tout comme vous, les agressions ou harcèlement sexuelles. Tous ceux qui me connaissent vous le diront que je n’en fait pas partie. Je ne manquerais pas de déposer plainte pour diffamation contre elle ainsi que les personnes qui se sont permises de salire mon nom sur son statut public facebook. »

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑