France

Published on janvier 13th, 2014 | by Faël Isthar

0

Philippe Tesson appelle à la peine de mort pour Dieudonné

« Ce type, sa mort par exécution par un peloton de soldats me réjouirait profondément […] C’est une bête immonde donc on le supprime ». Et là, on ne pourra pas dire que c’est sous couvert d’humour : cet homme, Philippe Tesson, souhaite ardemment la mort d’un humoriste pour avoir osé blaguer sur le peuple juif et la shoah. Voilà typiquement le genre d’extrémité auxquelles on court à force de voir le gouvernement et les médias marteler que Dieudonné est antisémite et que la quenelle est un signe hitlérien.

Certaines personnes, souvent celles qui ne jurent que par la télévision et la radio, finissent par y croire et font le jeu des politiques qui n’en demandaient pas tant. C’est simple : parmi tous les grands médias, mis à part Rue 89, je n’ai lu que des articles à charge contre Dieudonné. Alors, répétons-le : non, l’homme n’a jamais été antisémite mais anticommunautariste et antisioniste (contre la politique d’Israel et non contre le peuple juif). De même, la quenelle est un geste antisystème et non un salut hitlérien inversé.

Combien de fois faudra t-il encore le répéter ? Combien de fois faudra t-il montrer des vidéos datées pour prouver à quel point certains se font enfumer par ces diffamations ? Je n’ose même pas imaginer ce que serait devenu Dieudonné si Internet n’existait pas. Tué dans un coin de rue ? Il y a des chances quand on voit les réactions primaires auxquels s’adonnent ce type de journaliste (parce que oui c’est un journaliste.

Je ne sais pas si les gens se rendent compte que, avec cette décision du Conseil d’Etat, qui a rejeté délibérément la décision d’un tribunal administratif, nous sommes tombés dans un système que je n’aurais jamais cru possible en France : une dictature socialiste. Soit une police de la pensée qui compte nous dire ce qu’il est bon d’aimer et ce qu’il est bon de haïr.

Pour finir, je citerai un extrait de l’arrêté Handyside (1976) :

“La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l’Etat ou une fraction quelconque de la population: ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de société démocratique ».

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑