My Villain Academia 03 : Sur Le Point De Vriller

Vriller
Vriller

Jin Bubaigawara est sur le point de vriller. Sans sa capuche et immobilisé par plein de versions de lui ! Pour ne rien arranger, d’autres Jin s’apprêtent à faire du mal à Toga qui est déjà très mal en point. « La compétence Meta de ce cher Tomoyasu est la création de poupées… » explique Re Destro à Giran. « Ici, en créant des marionnettes à l’effigie de Bubaigawara et en les contrôlant précisément grâce à notre réseau de télécommunication et nos micro-récepteurs, l’éveil du trauma de ton ami n’est qu’une question de temps ». L’objectif est de s’emparer de Jin car son alter de duplication a un potentiel incroyable. « Nous allons nous débarrasser de Himiko Toga, cela va sans dire ». À cet instant, ni Tomoyasu, ni Re Destro et ni même Giran n’avaient pensé que procéder ainsi allait, au contraire, guérir la seule limite de Twice. « Qui suis-je ?! Qui suis-je ?! Qui suis-jeeeeeee ?!!! ».

Vriller

Il est assez triste de constater qu’à la base, Jin aurait pu ne pas être un « vilain ». Parce qu’il a un jour trébuché, sans même que cela ne soit de sa faute, la société a fait en sorte de le marquer à vie. De marginal à paria. Dès lors, il devient très difficile de remonter la pente car vous êtes en quelque sorte fiché à vie. Et dans n’importe quel pays du monde, l’intégration des désaxés et les « tentatives » d’endiguement de la misère sociale qui les entoure ne sont pas à la hauteur. L’une des sinistres conséquences de cette mise au ban est la création de monstres. Rien ne justifie leurs actes, ceci-dit. Mais il est acquis que si certains de ces criminels étaient nés dans un environnement plus stable et sécurisant, leur avenir aurait changé du tout au tout.

Jin Bubaigawara fait partie de ces personnes qui n’ont pas réussi à se trouver une place dans le moule limité de la société. Pauvre et sans parents, les mains qui lui ont été tendues n’étaient pas assez fermes pour l’empêcher de sombrer dans la délinquance et le crime. Voilà pourquoi s’être un jour retrouvé dans l’Association des Vilains lui a fait découvrir pour la première fois la notion de famille. Lui qui persistait auparavant à s’entourer de duplicatas afin de ne pas vriller. Ne plus se sentir seul au monde.

On connait la suite. Les duplicatas ont fini par s’entretuer et la copie restante n’a jamais été sûr qu’elle était l’originale. Jusqu’à ce jour ! Merci, Tomoyasu Chikazoku ! Vous vouliez briser Jin, vous l’avez ressuscité ! À l’heure d’aujourd’hui, il est probablement l’élément le plus dangereux de l’Association des Vilains. « Car je suis une armée à moi tout-seul ».

Cet épisode était très réussi ! Excellent character building autour de Jin Bubaigawara et les liens qu’il a progressivement tissé avec Giran puis le reste de ses camarades. Ce que je trouve très intéressant dans son arc narratif est que l’on retrouve des valeurs shonen telles que l’amitié et l’entraide au sein même du camp des nemesis. Ce qui est, mine de rien, peu commun. Allez, la suite ! Le développement autour de Re-Destro et son acharnement à vouloir libérer les alters à tout prix est lui-aussi très intéressant. Espérons qu’il ne meurt pas de suite.

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires