Ciné Mauvaises Herbes

Published on décembre 5th, 2018 | by Faël Isthar

0

Mauvaises Herbes : Les Princesses & Les Princes

« Ils le méritent »

Cela fait un petit moment que Waël, ancien enfant des rues, enchaine les arnaques avec son amie Monique, femme à la retraite hébergeant le jeune homme chez elle. Visiblement, ces deux-là ont une histoire commune et tiennent beaucoup l’un à l’autre. Mais cette vie de délinquants est-elle vraiment à la hauteur de leurs ambitions ? Il est temps de le découvrir….grâce à Victor ! Ancien ami de Monique et propriétaire d’une petite association qui a à coeur de remettre sur le droit chemin des adolescents en difficulté. « Vu que j’ai failli être une de vos victimes… » leur dit-il. « Voilà le deal ! Waël gardera les gosses le temps que je trouve une personne compétente et toi, Monique, tu seras ma secrétaire ! ». Autrement, Victor ira déposer plainte et fissa ! Il semblerait que nos deux amis n’aient pas le choix… Mais comment s’occuper de mauvaises herbes qui n’ont pas plus envie que Waël d’être là ? Peut-être en les traitant comme les plus belles des fleurs ? Et en leur apprenant la plus importante des choses —> Communiquer.

Mauvaises Herbes

Il m’aura fallu une vingtaine de minutes pour que je commence à apprécier Mauvaises Herbes ! En partie à cause de dialogues théâtraux (tout ce que je déteste dans les films français) qui ne sonnent pas vrais. Ainsi qu’une certaine niaiserie que l’on ne retrouve pas forcément dans la vraie vie. Heureusement, dès que l’on fait la connaissance des Mauvaises Herbes, tout commence à s’arranger. La niaiserie reste, certes, et on se retrouve parfois à se dire que tout ceci est « trop beau pour être vrai ». Conjuguez ces errances à quelques facilités scénarisitiques et vous obtenez une oeuvre touchante mais qui ne plaira pas à tout le monde. Pour ma part, j’ai fini par entrer dans cette histoire de rédemption à travers la reconnaissance de soi et celle des autres. Un rappel comme quoi un enfant qui crée des problèmes est souvent un enfant qui a des problèmes. Cela n’excuse en rien l’inexcusable, bien sûr. Et dès que la ligne rouge est franchie, il doit y avoir punition. Mais si on estime qu’une personne au bord du gouffre peut encore être sauvée, pourquoi ne pas essayer de lui tendre la main ?

Mauvaises Herbes

Les Mauvaises Herbes effleurent pas mal de phénomènes sociaux tels que le décrochage scolaire, la délinquance ou les maltraitances infantiles sans pour autant les appréhender avec suffisamment de réalisme. Tout se passe « un peu trop bien ». Seulement voilà —> Kheiron a un talent de conteur et il nous l’a déjà prouvé avec Nous Trois Ou Rien. Qu’importe les lacunes scénaristiques et ces prestations trop « Cours Florent » pour être vraies, Les Mauvaises Herbes est avant tout une belle histoire qui tente de nous redonner foi en l’humanité. Malgré les horreurs que comportent ce monde. On le voit notamment à travers le passé de Waël qui constitue la partie la plus poignante du film. À voir si vous souhaitez être ému tout en comprenant à quel point il est nécessaire, aujourd’hui plus que jamais, de nous réunir autour de ce qui nous rassemble plutôt que sur ce qui nous divise. Tant que ces divisions ne sont pas béantes jusqu’au point de non retour.

Mauvaises Herbes

7/10

*Coup de Coeur*


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Back to Top ↑