Londres

Published on février 2nd, 2013 | by Faël Isthar

2

Une Londonienne défigurée par une attaque à l’acide

On aimerait ne pas avoir à rédiger ce genre d’article et pourtant il le faut : car autrement cela voudrait dire “faire la sourde oreille” face à des faits qui paraissent si cruels et inhumains qu’on aimerait les effacer de notre mémoire. Mais ils existent et c’est pour ça qu’on en parle : hier, une jeune femme a décide de publier les photos d’une attaque à l’acide dont elle fut victime en décembre dernier. Cela dans l’espoir de relancer les recherches sur son assaillante (ou assaillant) qui a agit sans motif, sans raison et dans le seul dessein de défigurer à vie une personne ordinaire dans la rue.

Naomi Oni, 20 ans, rentrait de son travail à Victoria’s Secret (Westfield Stratford) tout en parlant au téléphone avec son petit ami quand une femme (ou un homme) portant un niqab a jeté délibérément de l’acide sur son visage : Naomi Oni est dorénavant défigurée, partiellement aveugle et le restera. “Je ne veux pas que les gens me voient comme ça. Je ne veux plus prendre le métro ou le Bus. Si je dois aller à l’hôpital, je prends un taxi. Je ne sais pas si j’arriverais un jour à reprendre mon travail. Je prévoyais de partir étudier les médias et la mode en Septembre mais je ne sais plus si j’en serais jamais capable”.

Même avec le soutien de sa famille et de son petit ami, le fait de ne plus pouvoir se reconnaitre et s’accepter dans le miroir isole de manière dramatique. Celle qui demeure dorénavant une source de confort et d’inspiration, et qui l’a d’ailleurs poussé à publier ses photos, se nomme Katie Piper. Ancienne top model et présentatrice britannique, elle fut elle aussi victime d’une attaque à l’acide commanditée par son ex petit-ami et un complice (tout deux ont été condamnés à la prison à vie). Mais loin de s’abattre, Katie Piper s’est au contraire relevée et a décidé de médiatiser son cas pour créer la Katie Piper Foundation dont le but est de venir en aide à toutes les victimes de brûlures et autres cicatrices au visage. Reste que Naomi Oni ne cesse de se demander pourquoi une ou un détraqué a un beau jour décidé de ruiner à tout jamais sa vie de manière tout à fait aléatoire (cela aurait pu être n’importe lequel d’entre nous). Reste que cette affaire pose un problème de taille : la police ne sait toujours pas qui se cachait derrière ce niqab. Et c’est bien là le problème.

Confession religieuse ou pas : le niqab empêche d’attester de l’identité du porteur et constitue un risque latent très important. En voici un tragique exemple : n’importe qui (homme/femme, musulman/non-musulman) peut décider de porter le niqab “parce que c’est autorisé à Londres” et commettre alors des délits ou crimes en se faisant moins remarquer que s’ils avaient porté une cagoule. C’est pourquoi, pour éviter à nouveau ce type de tragédie, le port du niqab doit être unilatéralement proscrit dans la sphère publique (c’est le cas en France depuis le 11 avril 2011). Nos pensées à Naomi Oni, sa famille et ses proches. Ce qu’elle a fait, publier ses images d’elle avant et après l’attaque, est on-ne-peut-plus courageux et témoigne d’une volonté de se battre et continuer à vivre. Combats qu’elle parviendra à mener à bien.

Katie Piper meme

Tags: , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



2 Responses to Une Londonienne défigurée par une attaque à l’acide

  1. Malaine says:

    J’avais vue le reportage sur Katie Piper. Et je pense qu’il est également nécessaire de sensibiliser le public sur les gestes qui sauvent en cas de brûlure à l’acide. Dans le cas de Katie Piper, les gens avaient pris un temps considérable avant de lui venir en aide…
    Ainsi, pour les brûlures par un acide, une base ou un autre liquide corrosif
    – Enlever immédiatement les vêtements souillés par des substances corrosives en se protégeant.
    – Rincer abondamment les parties brûlées durant 10 minutes (strict minimum) sous la douche.
    – Si nécessaire, consulter un médecin sans délai.
    – Si nécessaire, dévêtir le blessé et le doucher durant 30 minutes
    – L’utilisation des solutions de neutralisation préconisées par les anciennes listes de premiers secours est à proscrire.

    Maintenant, j’espère pour cette jeune fille, qu’ils vont retrouver le coupable. Et surtout essayer de comprendre pourquoi il a fait ça. Pour les victimes, savoir pourquoi peut être essentiel à leur guérison psychologique.

    • Merci pour toutes ces consignes 🙂

      Ça serait bien que le coupable soit retrouvé en effet. Comme tu dis pour la victime mais aussi pour que l’assaillant paye ce qu’il a fait. Je me demande si cette affaire aura une répercussion sur le port du niqab à Londres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑