Joan Severance : « J’ai 58 ans et ma beauté continue de me définir »

« Toujours »

Ce qui définit Joan plus que tout ? La confiance en soi. Considérée comme une icône de la beauté dans les années 80, Joan Severance a comme toutes les femmes fait l’expérience de la vieillesse et de la réponse sociétale qui vient avec. « Ça s’est un peu arrangé au fil des années, La preuve, je suis dans Vogue *rires* Mais les mentalités ont encore du mal à se faire à l’idée qu’une femme ayant dépassé la cinquantaine/soixantaine puisse être désirable, Alors que c’est le cas ! La preuve ! *rires ». En cause –> Le fait que les industries du cinéma, de la télévision et en tout premier lieu celle de la mode nous aient conditionné à un idéal de beauté féminine bien précis —> Entre 16 et 22 ans, caucasienne, fine, sportive…et voilà ! Aujourd’hui, et de plus en plus, les origines ethniques se diversifient ainsi que les body types (des femmes plus petites, plus rondes, plus naturelles). Et l’âge s’agrandit enfin ! Mais c’est lent. Beaucoup trop lent.

« Évidemment, je ne suis pas parvenue à être confiante du jour au lendemain ! Ça m’a pris de nombreuses années et même aujourd’hui, je réalise qu’il me reste beaucoup à apprendre » déclare Joan. Quant au make-up, celui-ci est utile mais à « petites doses » et « seulement pour l’essentiel ». Pour le reste, une bonne hygiène de vie (alimentation, sports) combiné à un esprit positif fait des merveilles ! « Et ne pensez jamais avoir raté votre âme soeur ! Continuez à être à l’affût sans pour autant conditionner votre bonheur à cette attente ! ». En espérant que Joan Severance ait permis d’ouvrir les yeux à un maximum de lectrices ! « L’âge ne devrait jamais être considéré comme un handicap mais plutôt comme un compagnon de vie ».

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires