Mangas Famille Unie

Published on avril 10th, 2021 | by Faël Isthar

0

Gintama Tome 65 : Une Famille Unie

Famille Unie

« Notre mère était une mutante qui avait reçu de l’altana de la planète Kōan… » révèle Kamui à sa soeur Kagura. « Tant qu’elle se nourrissait de cette énergie, elle était immortelle ! Mais notre père a déracinée cette fleur éternelle et elle a fini par périr ! À cause de lui !!! ». S’il n’était pas tombé amoureux, s’il n’avait pas fondé une famille, la femme que Kamui aime le plus au monde serait toujours en vie. Et eux non. « Moi et mon père avons cherché à être fort pour la sauver mais nous n’y sommes pas parvenus… ». Alors pourquoi cherche t-il encore la puissance ? Entend t-il ressusciter sa mère alors qu’une telle chose est impossible ? Kamui entend t-il être Kami (Dieu) ? Or, quel meilleur chemin pour y parvenir que de surpasser « l’homme le plus puissant de l’univers » ? « Tu n’as décidément pas changé… » soupire Kagura. « Toujours aussi borné, immature et faible… Redevenons une famille unie, Kamui ! Cesse cette folie et rejoins-nous ! ». Mais peut-être est-il trop tard. Depuis un bon moment déjà.

Peut-être mon tome préféré depuis les débuts de Gintama. Voir la souffrance de Kagura, celle de son frère et de son père ainsi étalée au grand jour fut admirablement orchestrée par Hideaki Sorachi. Pourtant, celui-ci a la fâcheuse tendance à tout dédramatiser dès qu’il en a l’occasion. Même lorsqu’il dessine des arcs aussi sérieux que celui-ci ! Pour autant, lorsque les enjeux sont tels que l’humour pourrait paraître inapproprié, Hideaki délivre. Cette famille unie qu’avait voulu voir Kōka de son vivant n’a pas eu lieu. Cela à cause de la faible des deux hommes de sa vie. Trop fiers et couards pour accepter l’inévitable.

S’ils avaient agi comme Kagura, s’ils étaient restés au chevet de Kōka durant le peu de temps qu’il lui restait, toutes ces violences en chaine n’auraient pas eu lieu. Difficile d’entrer en empathie pour Kamui tant il a défoulé sa haine sur le reste du monde. Pourtant, il y a quelque chose de tragique dans sa quête désespérée et son obsession de refouler son humanité alors même que la plus fabuleuse des soeurs lui tend les bras. Tout en distribuant parfois quelques coups de poing bien mérités. Dès le départ, avant même sa backstory, j’ai toujours su que Kagura était le pivot de Gintama. Cette grande soeur à tous. Arcboutée sur la notion de famille unie et prête à se sacrifier pour la protéger.

Gintoki le dit lui-même. Sans elle et Shinpachi, il serait devenu une « coquille vide ». Après la mort de son sensei, Shoyo Yoshida, et la dislocation de son groupe d’amis. « Je n’avais plus de nom et mon existence n’avait plus de sens… » raconte t-il au plus stupide frère de l’univers. « Et sans que je le remarque, deux personne ont pris une place clé dans mon coeur tout en redonnant sens à ma vie […] Je suis prêt à mettre le nom que ces gens m’ont donné en jeu parce que je ne perdrai ni contre toi, ni contre moi. […] Toi non-plus, Kamui. Rappelle-toi de ton prénom et de cette famille unie que voulait ta soeur et ta mère ». Quel discours ! Et quels combats !

Tour à tour, Kagura, Gin et Shinpachi auront donné la plus cinglante des leçons à Kamui. « Les poings d’un grand frère ne pourront jamais vaincre ceux de sa soeurette… » conclut la magnifique Kagura. « Personne ne peut fuir l’étreinte d’une petite soeur ». La fin de Kōka fut tragique mais cela ne signifie pas que sa conclusion doit l’être à son tour. « Lorsqu’elle est partie… » révèle Kagura. « Qu’importe que tu te sois enfuie, tu étais présent à nos côtés et tu le seras à tout jamais […] Parce que nous sommes une famille unie ».

Famille Unie
Famille Unie
Famille Unie

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑