Mangas Shimaru Saitô

Published on juin 4th, 2019 | by Faël Isthar

0

Gintama Tome 55 : Le Ninja Taciturne

Shimaru Saitô

Mais quelle est cette nouvelle recrue du Shinsengumi qui vient de battre trente adversaires d’affilée ? « Hashira… Afro ? » lit le vice-capitaine Toshiro Hijikata sur la (fausse) carte d’identité de l’intéressé. « Ce n’est pas Afro… » répond Kotarô Katsura. « C’est Katsura !!! ». Etttt sa couverture est compromise. Quel idiot. Heureusement pour lui, le capitaine du Shinsengumi, Isao Kondo, est encore plus idiot. « Ça suffit, Toshi ! » le réprimande t-il alors que celui-ci commence à avoir des doutes. « C’est son nom de famille mais il préfère qu’on l’appelle Katsura, voilà tout. Je suis sûr qu’il a ses raisons et qu’il n’a pas envie d’en parler ». C’est cela, oui. Bref ! On dirait bien que les capacités du postulant ont attiré l’attention d’un commandant particulièrement redoutable —> Shimaru Saitô ! En charge de la troisième unité du Shinsengumi et doté d’une nature particulièrement taciturne. À savoir qu’il ne parle jamais. Vraiment jamais. « Que le loup afro entre en scène… » déclare Sôgo Okita. « Hajime, fight !!! ».

Shimaru Saitô

Un tome de Gintama avec un bon focus sur Kotarô Katsura ne peut être qu’un bon tome. Que dis-je, un excellent ouvrage prompt à figurer parmi les plus vibrants essais de sieur Hideaki Sorachi ! C’est d’autant plus plaisant que Katsura se trouve enfin un rival ! Là où celui de Gintoki serait davantage Shinsuke Takasugi, leader du Kiheitai. Comment décrire Shimaru Saitô en quelques mots ? Discret (ô, doux euphémisme). Sensible. Bon ! Très vite, l’entente entre les deux hommes se tisse naturellement. Quand bien même Katsura était à la base venu pour détruire le Shinsengumi. Il faut dire que Shimaru partage un gros point commun avec l’autre BFF de Katsura, Elisabeth —> Les deux ne pipent un mot ! C’est impressionnant. Tout ça par excès de timidité. Heureusement que Gintoki-kun était là pour jouer les intermédiaires. Enfin, plus ou moins.

Shimaru Saitô

Évidemment, cette bromance ne pouvait pas se faire sans les conneries habituelles de l’Agence à Tout Faire et du Shingensumi. Une belle brochette d’idiots auxquels nous nous sommes attachés depuis 55 tomes maintenant. Gageons que l’introverti absolu et le débile sans limites nous réservent encore de belles émotions pour la suite. Qu’importe que Kotarô Katsura et Shimaru Saitô ne travaillent pas côte à côte ! Face à face, ça marche aussi. La deuxième moitié du tome 55 est elle-aussi réussie puisque centrée autour de la fraternité des filles de joies de Yoshiwara. Dirigée par l’ancienne courtisane star, Hinowa, et la Cheffe des Cent Fleurs (milice d’autodéfense de Yoshiwara), Tsukuyo. En tant que gardienne et déesse de la mort, personne n’oserait s’attaquer à son fief. Pourtant, le voilà envahi d’un encens suscitant amour et convoitise à l’égard de la première personne dont on croise le regard. Vous devinez ce qui suit —> Tsukuyo tombe amoureuse de ce bon à rien de Gintoki. De Monsieur Crottedenez, Gin s’est transformé en Duc Crotte de Nez. À partir de là, il va sans dire que la quête pour récupérer et éliminer l’encens d’amour était condamnée d’avance.

Tout l’arôme s’est déversé à même Kabuki ! Donnant lieu à des situations improbables telles que O-Tae Shimura harcelant son harceleur, le gorille Isao Kondô. Lequel en a d’ailleurs profité pour changer de bord et manger la banane à Gintoki. Lequel, de son côté, bouffe à tous les râteliers. Et Kyûbei Yagyû qui se voit d’un coup obsédée par tous les bambous qu’elle voit… À l’origine de cette cacophonie des sentiments, une femme rendue amère et brisée par sa quête de l’Amour —> Hotaru. Tombée amoureuse d’un garçon de son village natal (et vice-versa), la courtisane de Yoshiwara n’a eu de cesse de lui réserver son coeur à défaut de son corps. Repoussant les avances des hommes qui voulaient racheter sa liberté. Puis vint un jour où elle rencontra à nouveau son amoureux et reprit espoir. Avant de le voir discuter avec une femme et croire qu’il se marierait avec. Gourde que tu es ! Après avoir refusé, le garçon a au contraire redoublé d’efforts sur le chantier en vue de racheter la liberté de sa belle. Puis l’accident est survenu et, n’étant plus capable de marcher, le pauvre garçon n’a plus osé revenir vers sa courtisane. Il était temps que ces deux-là se retrouvent.

7,5/10

*Coup de Coeur*

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑