Justice

Published on décembre 9th, 2016 | by Faël Isthar

2

François Hollande Refuse la Grâce Totale pour Jacqueline Sauvage

Rappelons que ses trois filles avaient demandé au Président une grâce totale avant sa fin de mandat. Une grâce totale qui aurait permis à Jacqueline Sauvage d’obtenir sa liberté conditionnelle après que celle-ci lui fut refusée à deux reprises. Une grâce totale rejetée par Hollande qui, via un communiqué de l’Élysée, laisse entendre que le cas de Jacqueline ne permet pas une libération. En cause —> Une « absence de culpabilité » eu égard de son meurtre. En somme —> Il aurait fallu que la victime regrette et fasse acte de repentance pour avoir tué son bourreau. Lequel l’aura frappé et violé pendant 48 ans. Voilà ce qui arrive lorsqu’un raisonnement juridique ne prend pas en cause la dimension psychologique des femmes battues.

Aurait-il fallu que Jacqueline meurt pour que cette requête d’une remise en question soit mise de coté ? Si encore le rapport psychiatrique avait émis des réserves quant à une quelconque pathologie… Mais non. De fait, la justice entend se baser sur son absence de culpabilité ainsi que le fait qu’elle n’ait jamais dénoncé ces violences conjugales. De même, certaines mentions du rapport font état d’une femme qui n’aurait pas été aussi passive qu’elle souhaitait le faire croire. Au contraire, Jacqueline serait intelligente, autoritaire et « capable de méchanceté ». Pour autant, les témoignages des trois filles de Jacqueline ainsi que du voisinage semblent bien confirmer le statut de victime. « Pas assez » pour justifier une grâce totale visiblement.

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fjow
Fjow
4 années il y a

Tu connais déjà ma position sur cette affaire.

Excuse moi de ne pas prendre au sérieux l’avis de personnes dont seulement l’une d’entre elles ont effectivement porter plainte sans que les autres fassent grand chose a part contester.

« Aurait-il fallu que jacqueline meurt? » Du tout a mon avis, elle et ses filles auraient du porter plainte, elles avaient la possibilité d’envoyer leur bourreau en prison sans faire justice eux-même.

La peur de porter plainte ne justifie pas pour moi le fait d’aller un cran au-dessus de la loi, c’est à dire le meurtre, on ne devrait pas gracier n’importe qui juste par sentiments.

Aucunes circonstances atténuantes ici, encore j’aurais été pour une peine trés légére ou même pas de peine du tout si son acte avait pour but de se défendre ou défendre l’une de ses enfants, donc légitime défense. Ici non, elle a décidé d’outrepasser le système mise en place en le tuant par vengeance.

Je ressens des envies de vengeance aussi quand on me fait du mal mais ça ne fait pas de moi quelqu’un de raisonnable, heureusement que nous avons un système qui empêche les sentiments de prendre le pas sur la justice.

Ici la femme ne ressent aucun remord par rapport au fait de tuer par envie, malgré le fait que l’individu était très probablement un monstre, elle n’a pas envisagée d’autre option que le meurtre en pensant avoir totalement raison.

En se montrant autoritaire, irrespectueux envers le personnels pénitencier…Etc montre qu’elle s’imagine avoir le droit de tuer à cause de son cas.

Si on l’a gracie, plus tard on demandera de gracié d’autres personnes pour des raison proches, les raisons deviendront de moins en grave jusqu’a permettre des meurtres pour des raisons bénins du genre « sa tête ne me revenait pas ».

J’applaudis hollande ayant pris une décision rationnelle cette fois.

J’aimerais savoir les points sur lequelles tu est en désaccord avec moi? Je n’affirme pas que ma pensé est véridique mais avoir d’autres opinions serait bien, amenant des débats intéressants..

Faël Isthar
Faël Isthar
4 années il y a
Répondre à  Fjow

J’essaierais de te répondre de manière un peu plus complète plus tard (là je suis crevé) ! Mais en gros, qu’importe qu’elle ne regrette pas ce qu’elle a fait, toutes ces années de sévices (physiques et mentales) devraient faire figure d’exception à une incarcération.

La psychologie d’une femme battue (en l’occurence, Jacqueline mais aussi ses trois filles qui étaient victimes de leur père) est parfois complexe et contradictoire. il y a de la manipulation mais aussi la peur d’une vengeance qui peuvent empêcher de porter plainte. Parmi le collectif de défense de Jacqueline Sauvage, une ancienne femme battue a raconté qu’elle avait porté plainte à plusieurs reprises contre son ex-mari mais que cela n’avait pas abouti.

Selon moi, c’est tout le système juridique à l’encontre de la violence conjugale qui est à revoir. Ce jugement n’est pas juste selon moi.

Back to Top ↑