E3

Published on juin 10th, 2012 | by Faël Isthar

1

E3 2012 ou la grande débandade

Rarement un E3 n’aura été aussi décevant chez les TROIS constructeurs de jeux vidéos que sont Sony, Nintendo et Microsoft. Qui aurait cru que, pour la première fois de l’histoire, ce serait un éditeur, Ubisoft, qui remporterait la palme de meilleur conf de l’E3 ? Car il n’y a bien que les frenchies de Montreal et Montpellier qui ont réussi à nous faire rêver ! Retour, constructeur par constructeur, sur les feedbacks du salon JV le plus important au monde.

Sony

Vide, vide, et vide. Je crois qu’on peut pas mieux résumer. Entre le smash-bros du pauvre, le livre pour enfants qui veulent pas lire et la mort auto-proclamée de la Vita, il y avait de quoi être consterné. Heureusement que God of War Ascension, Beyond et The Last of Us sont venus sauver une (petite) partie des meubles.

C’est clair que niveau surprises, enfin bonnes surprises, c’était très pauvre. On a juste eu Beyond qui reste très impressionnant graphiquement parlant (la modélisation des visages est sidérante). A voir après si ça ne sera pas un film interactif à la Heavy Rain. Le prochain God of War était assez impressionnant mais reste une redite des opus précédents. Il n’y a eu guère que The Last of Us pour mettre tout le monde d’accord. Réalisation de haute volée, animations réalistes, ambiance sombre et violente, combats viscérales. Pas étonnant qu’il ait été élu meilleur jeu de l’E3 2012 par nombre de sites spécialisés !

C’est clair qu’il envoie. Sony a vraiment touché le gros lot avec Naughty Dog. Mais le Beyond reste à surveiller ! Le réalisateur David Cage a notamment déclaré qu’il y aurait beaucoup plus de phases de gameplay que dans Heavy Rain. Mais après ? Wonderbook ? Un livre interactif à base de réalité augmenté seriously ? Et la Vita gosh, la Vita ! J’enfonce encore un peu le couteau dans la plaie mais voilà : aucun jeu de présenté si ce n’est les spin-offs d’Assassin’s Creed et Call of Duty. Un peu beaucoup short à l’heure où la Vita enchaine les mauvaises ventes. Y u don’t do anything Sony ???

Après voilà elle avait quand même un stand à l’E3 avec pas mal de jeux prometteurs comme les nouveaux Little Big Planet et Sly Racoon. Attendons la fin de l’année avant de définitivement mettre une croire sur la nouvelle (et dernière ?) portable de Sony.

Moi qui me fait le plus peur pour Sony c’est qu’ils sont actuellement en plein crise financière (capacité d’endettement amoindrie, pertes nettes qui s’enchainent depuis plusieurs trimestres, échec de la Vita…) et qu’il n’y a rien eu de présenté de suffisamment positif pour nous rassurer. Espérons que la firme se reprenne rapidement sous la nouvelle direction de Kazuo Hirai.

Microsoft

Halo 4 et heu…voilà. Ha si on a eu la smart glass, une sorte de device faisant le lien entre smartphone et tablettes. On pourra notamment s’en servir pour transférer ses contenus multimédias mobiles de la smart glass à la télé et obtenir des informations contextuels sur les jeux Xbox. Cool.

C’est peut-être pas si stupide. En gros Microsoft veut faire comme Apple et Sony : être le centre numérique multimédia de nos foyers en interconnectant tout nos appareils. Ce qui permet notamment de gérer, exploiter et échanger les contenus (musique,vidéos, jeux, documents, etc) sans fil. Et force est de constater que de ce coté là Microsoft a de bons arguments.

Tu veux sans doute parler du Xbox Live qui, en effet, est à l’heure actuelle le système le plus utilisé et apprécié par non seulement les gamers mais aussi non-gamers puisqu’il permet d’utiliser toutes sortes d’applications utilitaires tels que Netflix, Zune ou encore les chaines d’ESBN (NBA, football américain, hockey sur glace etc).

C’est sa force : une interface à l’ergonomie soignée, une fanbase fidèle, et des partenariats solides. Sans compter l’intégration de plus en plus poussée de Kinect dans la navigation (notamment à travers les commandes vocales). Pas étonnant que certains développeurs donnent la prochaine Xbox grande vainqueur.

Il n’empêche que cette conférence était bien pauvre en exclus. A part Halo 4 et le spin-off Gears of War. Sony restant, à ce niveau là, clairement le mieux doté. En fait on avait l’impression que cette conférence était davantage orienté vers les investisseurs que les joueurs. C’est peut-être ça le problème en fait.

Nintendo

La déception de l’E3. Sans contestation possible. Les expériences gameplay sur le stand Nintendo, dans l’ensemble positifs, n’ont pas suffit à estomper ce sentiment de vacuité absolu de la part de la firme. Pourquoi ? Tout simplement parce que Nintendo était attendu au tournant avec sa WiiU. Il devait contenter les casual, les fan et surtout les gamers.

Et autant dire qu’on est très loin du compte. A part ZombiU, Project P-100, Lego City Undercover et Rayman Legends, aucun titre tiers n’était véritablement nouveau. Mass Effect 3 et Batman Armored Edition sont déjà sortis sur PS360 et il en sera de même pour les prochains Assassin’s Creed, Aliens et Darksiders puisque la Wii U ne sera pas encore distribuée lors de leurs sorties.

Et même si les 3 exclus (dont deux d’Ubisoft) sont plutôt alléchantes, aucune ne semble justifier l’achat d’une toute nouvelle console. D’autant plus que le gap graphique n’est pas mirobolant. A noter tout de même que certaines rumeurs indiquent que les démos montrées ont été développés sur un ancien pré-kit Wii U et que sa puissance finale serait beaucoup plus importante. A l’image d’une Dreamcast faisant le lien entre N64 et PS2.

Si encore Nintendo avait envoyé du lourd. Mais non. A part Pikmin 3 et un énième mario 2D, peanuts. Là encore, certains internautes pensent que Nintendo n’a pas dévoilé toutes ses cartouches et qu’il ne voit l’E3 que comme une sorte de gros “Nintendo Direct”.

Ça expliquerait pourquoi on a rien vu de leur coté. Une autre explication serait qu’ils se soient tout simplement focalisés sur les casuals avec Wii Fit U et, surtout, Nintendo Land. Présenté en nouveau Wiisport, le titre permettra de jouer à 12 mini-jeux exploitant toutes les fonctionnalités du Gamepad de Nintendo.

Et pour le coup ça semble plutôt bien réussi. Mais même si les fans et casuals devraient y passer de bons moments, il manque LE must-have. Sony a son Last of Us. Microsoft a son Halo 4. Nintendo a son…? Et je devrais même dire “ses” pour le coup. Où sont les jeux EA ? Où sont les Call of Duty ? Où sont les Bioshock 3/GTA 5/RE 6/Splinter Cell Blacklist ?

Et c’est là où se situe, pour l’instant, le nœud du problème. On a d’un coté, peu de soutien des tiers alors que celui-ci est primordial pour s’assurer un leadership sur la next-gen et de l’autre, on a AUSSI peu de soutien de la part de Nintendo ! Pas de nouvelles IP, pas de gros jeux/must-buy, rien. Et ce que ce soit coté WiiU que coté 3DS.

Et encore c’était pire sur 3DS ! Y avait seulement le nouveau mario 2D (once again) et Castlevania Mirror of Fate qui étaient jouables. Choix difficilement compréhensible vu que la console marche plutôt bien en ce moment et écrase la vita worldwide. Alors est-ce du à la concurrence des smartphones ? Est-ce parce que Nintendo a préféré se focaliser sur sa WiiU ?

Je pense que personne n’a de réponses à ces questions. Même pour la WiiU on est dans le flou total : pas de specs, pas de date de sortie, pas de prix (bon ça ça avait été annoncé). Donc là, soit on se tire une balle, soit on essaye de considérer cet E3 comme un simple event comme les autres (focalisé sur la WiiU pour le coup). Et on attend de voir ce que Nintendo aura à proposer de concrètement nouveau jusqu’à la sortie de la console.

Ubisoft

Ubisoft steals the show. Tout simplement. Entre Assassin’s creed 3, Far Cry 3, Splinter Cell Blacklist, Rayman Legends, ZombiU et Watch Dogs, leur conférence a été rythmé d’epic win jusqu’à la fin.

J’irai même jusqu’à dire qu’ils ont réussi à sauver, partiellement, Sony, Microsoft et Nintendo ! Leurs démos étaient en effet très impressionnantes, que ce soit la bataille navale d’AC 3, les Kill motion de Sam Fisher ou encore les very bad trips de FC 3.

Et que dire du roi de l’E3 2012, le bien nommé Watch Dogs. Révélateur de la next-gen, ce jeu s’annonce comme un mélange de data retrieving et d’action-shooter. On pourra apparemment incarner plusieurs personnages disposant d’une technologie permettant d’analyser et d’agir sur tout système électronique. L’interaction promet donc d’être au rendez-vous, de même que les séquences spectaculaires dont nous avons pu apercevoir quelques bouts sur la démo.

Ceci-dit, ce n’est pas le seul jeu à nous en avoir mis plein la figure puisqu’un certain Star Wars 1313 avait également son mot à dire. Square Enix en a lui aussi profité pour dévoiler son nouveau moteur next-gen. De même qu’Epic et son Unreal Engine 4. On ne peut donc s’empêcher d’y voir un signe quant à une phase de forte transition durant laquelle les gros éditeurs s’affairent à préparer la prochaine gen de consoles. Au détriment du marché actuel malheureusement.

EA, Konami, Square-Enix et les autres

Tout les gros éditeurs tiers avaient au moins un gros titre dans leur besace. Pour Electronic Arts, c’était Dead Space 3, Konami avait son Metal Gear Rising et SE en a profité pour lever le voile sur le nouveau Tomb Raider tandis qu’on en a appris plus sur le 6ème opus Resident Evil chez Capcom.

Concernant le nouveau Dead Space, de nombreuses voies se sont élevés contre une similarité trop marquante avec l’action shooter Lost Planet de Capcom. Et je peux comprendre leurs craintes vu que le jeu semble avoir basculé vers de l’action pur et dur au détriment du coté survival.

Ca rappelle un certain Resident Evil…D’ailleurs, le sixième opus semble confirmer la direction blockbuster prise par la série depuis le 4ème opus. Nous aurons ainsi le droit à des déraillements de train, des crashs d’avions et autres zigouillages de zombies à la dizaine.

Si on y pense, on ne peut s’empêcher de constater une Unchartedisation à échelle globale. Le prochain Tomb Raider, par exemple, promet d’être spectaculaire avec une réalisation de haute volée mais aussi de nombreuses séquences scriptées (à base de QTE ou non). On aime ou on aime pas. Mais ça en met néanmoins plein les yeux.

PC, next-gen, tout ça

Du coté PC si on ne peut s’empêcher de remarquer le prochain Sim City qui promet d’être impressionnant et diablement complet, force est de constater que le jeu PC du salon était Dishonored. Jeu d’assassinat prenant place dans un contexte futuriste post-apocalyptique.

Borderlands 2 et Elder Scroll Online avaient également l’air prometteurs mais si je retiendrais bien une chose par rapport à la section PC, c’est bien sa plus-value incontestable en termes de puissance graphique. 1080p (contre 720p chez les consoles), 60 fps contre 30 pour les consoles (sauf pour la Wiiu), plus d’effets visuels…  et surtout, de tout nouveaux moteurs graphiques affichant les prémisses de la nouvelle génération.

De ce coté là, trois titres ont fait sensation : Watch Dogs bien évidemment. Mais également le nouveau Star Wars 1313 et les nouveaux moteurs de Square Enix (Agnis Philosophy) et Epic (Unreal Engine 4). Difficile alors de ne pas être impressionné par la multitude de détails et d’effets pyrotechniques émanant de ces vidéos. Elle est peut-être là, la bonne surprise de l’E3.

Verdict

Tout le monde s’accorde à dire que nous sommes dans une période de transition vers la next-gen. Est-ce pour autant que l’ensemble des conférences à part Ubi Soft devaient être aussi vides en annonces ? Clairement pas. Et surtout pas pour la nouvelle WiiU de Nintendo qui aura clairement été le grand perdant de cet E3 2012.

D’autant plus surprenant qu’il aurait pu frapper un très grand coup et mettre tout le monde d’accord. Mais la question est : Est-ce que cela risque de porter préjudice à ses futurs ventes ? A voir. Bien que les impressions positives sur le stand Nintendo ne suffisent pas, il n’est pas impossible que Nintendo nous réserve d’autres surprises d’ici là. Il est par exemple très surprenant de ne pas avoir vu de jeux EA autres que Mass Effect.

Nintendo garderait donc quelques munitions en vue d’autres salons/Nintendo Direct. Afin de faire monter la pression progressivement. Moui pourquoi pas. Un autre facteur en sa faveur est que, s’il n’a définitivement pas convaincu les gamers (et même les fans), cela pourrait en être tout autre des casuals. Entre le nouveau Wii Fit U, l’ambassadeur Nintendo Land , le nouveau Just Dance 4, et le jeu karaoké Sing (sans compter les Mario 2D qui ont l’habitude de cartonner worldwide -beaucoup plus que les mario 3D-), le public casual devrait avoir de quoi faire.

Si je devais choisir néanmoins un vainqueur autre qu’Ubisoft sur ce salon, mon choix se porterait probablement vers Microsoft qui, malgré le vide annoncé en jeux, a présenté une stratégie de centralisation numérique plutôt cohérente et ambitieuse à travers le Xbox live, Kinect et le nouveau device Smart Glass. Ce sera intéressant de voir qui réussira à remporter la bataille de centre média unique entre Microsoft et Apple. Ce dernier, s’il sort une iTV, devrait en effet être un concurrent redoutable avec son iOs et l’iCloud assurant une interropérabilité entre iPhones, macs et iPads.

Et on y revient encore une fois. Celui qui a pour l’instant le plus à s’inquiéter reste à notre avis Sony. Plombé par ses nombreux déficits, l’entreprise aura fort à faire lors du prochain E3 pour nous convaincre de sa solidité future. Jeux exclus de qualité, PSN à la hauteur du Xbox live, et innovation matériel/logiciel à la hauteur de ses concurrents (et non un énième plagiat). Parce que bon le Wonderbook…

Tags: , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑