Séries William Gordon White

Published on mai 14th, 2018 | by Faël Isthar

0

Dear White People S02E09 : L’Amour des Parents

William Gordon White

William Gordon White. Mort alors qu’il avait 64 ans des suites d’une crise cardiaque. Lui survivent sa femme Tina et sa fille Samantha. William adorait cuisiner, jardiner et, plus que tout, passer du temps avec sa famille. Notamment sa fille, Sam. Qu’il surnommait affectueusement « Samwich ». Professeur d’anglais, William était un véritable rat de bibliothèque ! Dont il sera resté un membre prolifique du comité jusqu’à la toute fin. Durant le trajet jusqu’à Campbell, Sam n’a cessé de s’en vouloir eu égard à la dernière conversation qu’elle a eu avec son père. « Tu m’as appelé juste pour me critiquer ? ». « Non… Je voulais t’envoyer un message mais je me suis tromp… ». « Ok, Papa. Prends soin de toi. Bonne nuit ». Heureusement que Joelle est là pour elle. Et Coco qui s’est plus ou moins invitée au voyage. Apparemment, la mère de Sam l’attend de pied ferme… « Bon sang. Pourquoi est-tu parti si tôt, Papa ? Pourquoi a t-il fallu que notre dernière conversation soit aussi nulle ? Je t’en prie, reviens. Reviens, par pitié ».

William Gordon White

L’un des plus beaux épisodes de Dear White People. Le personnage de William Gordon White n’avait pourtant pas été développé mais les scénaristes ont fait en sorte qu’on s’y attache un minimum. La douleur de Sam qui s’en veut d’avoir été si nulle et distante avec lui. Parce qu’il lui « faisait honte ». Tina qui essaye de dissimuler sa douleur. La lettre d’adieu… Samantha n’a jamais fait partie de mes protagonistes favoris mais cette introspection familiale m’a permis de mieux cerner sa nature. Si la belle peut souvent paraitre insupportable, c’est parce qu’elle est avant tout passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. Elle ne pense pas forcément à mal.Allez ! Il ne reste plus qu’à espérer un finale ambitieux coté scénario ! Lequel, il faut le dire, aura été assez chiche. Les épisodes restent de qualité (grâce à des dialogues percutants et une soundtrack opérationnel) mais ce vide scénaristique… À part l’histoire du troll raciste, difficile de se dire qu’on a avancé sur les tensions raciales à même Winchester ! Wait & see.

William Gordon White

William Gordon White

7,5/10

*Coup au Coeur*

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Back to Top ↑