Crimée : Pourquoi l’UE et les US n’acceptent pas la victoire du Oui au référendum

Malgré l’établissement d’un référendum en Crimée et une victoire du « Oui » à 96,6%, les US et l’UE ont asséné qu’ils n’accepteraient jamais ce résultat. Quitte à appliquer des sanctions financières au gouvernement Russe. Principal reproche : le fait que ce référendum se soit déroulé sous occupation militaire russe. Ce qui fausserait grandement les résultats. Et c’est vrai qu’avec un score de 96,6%, on a le droit de se poser des questions. À moins que les amoureux de l’Ukraine aient décidé de ne pas voter, convaincus de l’illégitimité de ce scrutin

Reste une chose : oui, les habitants de Crimée sont, de toute manière, majoritairement pour un rattachement à la Russie. À partir de là, un référendum était nécessaire pour officialiser ce même rattachement. US et gouvernements européens ont-ils alors raison d’autant s’offusquer ? Dans tous les cas, on ne manquera pas de rappeler que le gouvernement Français ne s’était pas gênée d’envoyer un gros fuck aux Français lors de la victoire du « Non » au référendum sur le traité de Masstricht. Y a mieux comme donneurs de leçons.

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires