Boruto Tome 14 : Un Sens À Ma Vie

Un Sens
Un Sens

« Quel chakra monstrueux… » peine à en revenir Sasuke alors que Naruto vient de dévoiler une nouvelle forme face à Isshiki Otsutsuki. « Il ne m’avait jamais parlé de cette technique ! ». « Dans l’idée… » tente d’expliquer Kyubi à Naruto. « On crée une nouvelle sorte d’énergie à partir de ton chakra et du mien jusqu’à ce que nos vies s’épuisent ». D’où la nécessité absolue de ne pas faire de mouvements inutiles et de ne pas avoir de pensées superflues. « Fais en sorte que ce Mode Baryon l’anéantisse avant qu’il ne nous anéantisse ». « Je n’aime pas ce regard… » s’énerve Isshiki. « Ça ne me plait pas ! ». Et c’est ainsi que la dernière manche débuta. « Si je dois mourir à tes cotés, Kyubi.. » confesse Naruto. « Ce sera avec la conviction d’avoir trouvé un sens à ma vie ». Protéger ses camarades. Protéger sa famille. Protéger Konoha.

Probablement le meilleur tome de Boruto à ce jour. Que ce soit en termes d’enjeux, d’arcs narratifs ou de dramaturgie, Mikio Ikemoto et, désormais, Masashi Kishimoto (Ukyo Kodachi, le scénariste, nous a fait ses adieux lors du précédent tome) sont allés au bout de leurs idées. À commencer par la détermination sans failles de Naruto à se sacrifier pour assurer la survie de celles et ceux qui lui sont chers. Sans conteste l’un de ses plus beaux duels depuis le début. C’est dans ce genre d’instant que je réalise à quel point le héros de mon adolescence est devenu Adulte. « Un sens à ma vie ». J’aimerais accomplir un jour ce qu’il a accompli.

Et que dire de la mort de Kyubi ? Ce Renard à Neuf Queues présent depuis le tout premier chapitre de Naruto. Cette Calamité responsable des morts de Kushina et Minato ainsi que de nombreux villageois(e)s de Konoha. Qui aurait cru que, au fur et à mesure des tomes, un lien d’amitié et d’amour se développe entre le bijuu et son jinchuriki ? Qui aurait imaginé que nous pleurions le jour où Kyubi viendrait à mourir ? On pourra regretter une moindre emphase comparé à l’anime qui a véritablement sublimé ce passage mais qu’importe.

Un Sens

Enfin, Kawaki parvient à s’extirper de sa cage de ténèbres en rompant physiquement le lien (Karma) avec son bourreau. Quelle délivrance ! Et quelle douce ironie que la débâcle de Isshiki soit causée ce lien qu’il prenait tant plaisir à tourner en ridicule une minute auparavant. Si Naruto n’avait pas pris Kawaki sous son aile, celui-ci n’aurait jamais appris des bases en ninjutsu. Et ce Kage Bunshin n’aurait jamais pu renverser la situation. Pour Kawaki, trouver un sens à sa vie lui a permis de la sauver.

Un Sens

On aurait pu s’arrêter là mais non —> L’émergence de Momoshiki et la perte du rinnegan de Sasuke viennent à nouveau tout bouleverser. La menace Otsutsuki est loin d’être terminée. D’autant plus que Code, fanatique de Isshiki, est résolu à venger son « dieu ». Celui qui était un sens à sa vie. Gageons que la fraternité entre Kawaki et Boruto permettra un nouveau commencement. Maintenant que Naruto n’a plus Kyubi et que Sasuke n’est plus capable d’avoir recours à des techniques telles que la téléportation ou l’Amenotejikara (intervertir deux objets ou corps présents dans un espace-temps défini).

Espérons que Kana soit plus réactif en matière de délais. Nous en sommes déjà au volume 18 au Japon et il n’y a aucune raison de maintenir un aussi grand écart. D’autant plus qu’il est courant en France, et cela depuis plusieurs années, de n’avoir qu’un si ce n’est aucun tome d’écart avec l’archipel nippon. Sur ce, adieu Kyubi et merci d’avoir fait de Naruto ce qu’il est aujourd’hui. Tu nous manqueras.

Un Sens
Un Sens
Publié le
Catégorisé comme Mangas Étiqueté Boruto

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires