Mode

Published on mai 3rd, 2016 | by Faël Isthar

0

Bo Gilbert : « J’ai 100 ans et je pose pour des marques. Y a t-il un problème ? »

En invitant cette grande dame à poser pour le centenaire de Vogue, le magazine britannique tente à sa manière de bousculer les codes établis. Des codes qui ont la vie dure et spécifient qu’une femme n’est belle et désirable qu’entre l’âge de 16 et 25 ans. Soit la moyenne établie dans le secteur du mannequinat. Or, il suffit de jeter un oeil dehors pour réaliser qu’une femme peut parfaitement être désirable passée la trentaine. Un état de fait qu’ont beaucoup de mal à comprendre les marques de luxe.

Bo-Gilbert-Vogue-100-Ans-1

Bo-Gilbert-Vogue-100-Ans-2

Ce qui s’avère très dommageable quant à la représentation de la beauté féminine dans nos sociétés d’aujourd’hui. La moindre ride condamnant petit à petit la femme à l’oubli. Il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe dans l’industrie du cinéma —> dès qu’une actrice dépasse la trentaine, celle-ci obtient de moins en moins de rôles. Contrairement aux hommes qui, même la cinquantaine passée, continuent à jouer les Don Juan auprès d’actrices…ayant la vingtaine. Voilà pourquoi la séance photo de Marjorie Bo Gilbert, 100 ans, est essentielle. « Il est temps que le monde comprenne qu’une femme, peu importe son âge, est désirable. Cessons d’être des enfants ».

Bo-Gilbert-Vogue-100-Ans-3

Bo-Gilbert-Vogue-100-Ans-4

Bo-Gilbert-Vogue-100-Ans-5

Tags: , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑