Bleach : La Guerre Sanglante De Mille Ans 10 – Le Précipice De Nos Vies

Précipice
Précipice

« J’ai encore perdu connaissance ? » peine à comprendre Zaraki alors que son duel contre Unohana semble s’éterniser. Combien de fois a t-il sombré dans le néant avant de se réveiller brusquement ? « La première fois qu’un tel phénomène m’a frappé, c’était également contre toi ». Que se passe t-il à la fin ? « Veux-tu vraiment me tuer ? » s’interroge le fou de bataille. « Encore et encore » semble répondre en écho la lame de Unohana. « Jusqu’à ce que tu sois en mesure de me tuer ». […] Il y a de cela plusieurs centaines d’années, District de Rukon : Retsu Unohana contemple la pile de cadavres en s’interrogeant sur sa provenance. « C’est à cet instant qu’un gamin fit irruption à son sommet ». Un regard en quête de sang. Une âme à la recherche d’un(e) partenaire. « Une joie sans pareil alors que tu n’étais qu’un enfant ». Qui aurait pensé que ce duel-même entraverait le potentiel d’un tel génie ? « Se battre au précipice de nos vies ». Il est temps de renouer avec ce sentiment.

Dire que la Unohana d’avant était plus faible que le petit Zaraki (sans son bankai j’imagine)… Ça en dit long sur sa puissance ! Est-il possible que le plein potentiel de Kenpachi fasse de lui le protagoniste le plus puissant du Bleach Verse ? Il aura fallu que Unohana « tue » et guérisse Zaraki plus d’un millier de fois pour qu’elle savoure sa première et ultime défaite ! Au précipice de sa vie et auprès du prochain Kenpachi. « Car il ne peut y en avoir qu’un…. Pour notre propre bien ». Quelle joute ! Quelle tragédie poétique ! Rencontrer le bonheur en donnant tout et en mourant contre plus fort que soi. Voilà l’idéal de fous de guerre. « Désormais, je ne possède plus rien, pas même mon nom… Quant à toi toi, tu possèdes tout, Kenpachi Zaraki ».

Précipice

Nous nous souviendrons de toi, Unohana,senpai. Encore un passage sublimé par le Studio Pierrot ! Cette adaptation se sera fait attendre mais quelle délicieuse sensation ! De l’épique, de l’humour, du drame… Cet arc final nous gâte ! Hâte de voir ce que donnera l’entrainement de Oh-Etsu Nimaiya, créateur des Zanpakuto ! L’Âme des Épéistes à même leur lame.

Publié le
Catégorisé comme Anime Étiqueté Bleach

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Habz
Habz
1 mois il y a

A la tte fin, Ichigo se fait jeter par Oh-Etsu Nimaiya à la tte fin de l’épisode. Beau combat entre les 2 Kenpachis, meme l’explication etait un peu farfelue. Le bankai de Unhohana était bien retranscrit et stylé

Habz
Habz
1 mois il y a
Répondre à  Faël Isthar

Ouais, on en avait parlé. On comprend tte la génèse, le roi des esprits, les 5 familles, ce qui s’est passé…le monde que Yhwach voulait rebâtir (celui ou les concepts de vie et de mort n’existe pas). Les light novels vont certainement être adapté en animés. C’est pas non plus du niveau de One Pièce mais quelle imagination ! C’est une sacré univers comme tu le dit !

les design de Bleach sont une tuerie !