Avatar : La Voie de L’Eau

Avatar

Des années ont coulé sous les arbres de Pandora. Depuis que Jake Sully a rejoint la tribu des Na’vi en plus de devenir l’un d’eux en incarnant un Avatar. Et, surtout, en épousant Neytiri. De leur union, trois enfants sont né(e)s. Neteyam, le fils ainé, Lo’ak, le fils cadet, et, la petite dernière, Tuk. Vient ensuite Kiri, leur fille adoptive née au sein de la comatose d’un avatar Na’Vi. Celui de Grace Augustine. Enfin, Spider, humain élevé selon les coutumes et traditions Na’vi. Pour autant, Neytiri ne lui a jamais fait confiance. Persuadée que son sang est similaire à ceux des démons tentant encore et toujours de coloniser la mère-monde. Pourtant, Jack, lui-aussi, était humain naguère. « Et nos enfants sont métis ». Alors qui sait ? Peut-être qu’avec le temps, les barrières de Neytiri s’effriteront. « Au fil de la Voie de L’Eau ».

J’avais été déçu du premier Avatar, le deuxième m’a plutôt convaincu. Il faut dire que la majorité des points qui m’avaient sorti de Pandora ont été ici réglés. Par exemple l’affect envers les personnages. Là où je ne m’étais attaché à aucun protagoniste lors de la première itération, autant vous dire que ce ne fut pas le cas avec la nouvelle tribu Sully. Bon nombre des enfants ont une persona  et des rêves qui ne demandent qu’à prendre leur envol. Les interactions avec leur famille et le monde extérieur. Les angoisses persistantes qui obscurcissent les horizons. Le Character Building et le Character Bonding sont globalement réussis.

On pourra regretter une mise en retrait des parents, notamment Neytiri. Quand bien même la haine qu’elle continue de vouer aux humains est l’un des axes principaux de narration. Une autre amélioration, bien que moins vivace, réside dans l’histoire. Mieux construite et élaborée que la copie moderne de Pocahontas de 2009. Tout particulièrement lorsque l’écriture dilue son encre dans les coraux du plateau océanique de Metkayina.

Des traditions de cette peuplade aquatique à l’expansion du lore Avatar, tout m’a subjugué. On voit que James Cameron et ses équipes ont passé un temps faramineux à donner vie à ce nouveau pan des Na’vI. La relation fraternelle des Metkayina avec les Tulkun, cétacés dotés d’une intelligence (rationnelle et émotionnelle) incroyable, est par exemple très touchante.

Avatar

Ai-je besoin de souligner le caractère sublime des effets spéciaux ? Weta FX a de nouveau accompli un travail monumental. De la motion capture à la réalisation des séquences sous l’eau, la performance scénique des Avatars est somptueuse. Et quel écosystème ! Quel débordement de vie et de beauté à même l’un des plus beaux univers fictifs de l’histoire du cinéma ! Au passage, j’ai vu le film en 2D (ne supportant pas la 3D) et cela n’a pas du tout entaché mon expérience visuelle.

Cela étant-dit, j’ai ouï dire que la 3D avait été améliorée et que les personnes y étant sensibles devraient donner une deuxième chance à l’une des rares oeuvres réalisées nativement pour l’immersion en trois dimensions. Quant à la bande originale, celle-ci ne m’a pas plus marqué que ça mais disons qu’elle excelle dans l’art de sublimer en silence ces écrins de beauté.

Avatar

Quelques points négatifs demeurent —> Le scénario demeure simpliste (un Disney classique à même Pandora) et certains dialogues sont… tout bonnement mauvais (cringe comme diraient les jeunes) . Les ambitions du « nouveau » nemesis sont elles-aussi très plates mais au moins a t-il été un peu plus creusé. Merci, Mowgli. Bonne nouvelle, en revanche, pour les adeptes de dramaturgie –> Celle-ci est bien présente cette fois-ci. Contrairement au premier opus, les larmes sont de la partie et, personnellement, cela n’a fait que renforcer mon lien avec Avatar.

In fine, je ne peux que vous recommander de vous laisser bercer à même les flots de la Voie de L’Eau. Tout particulièrement si vous avez été déçu(e)s de Avatar premier du nom. Cette suite ne résout pas tout, loin de là, mais elle parvient enfin à immerger les sens dans un univers des plus fantastiques. Du moins en ce qui me concerne.

Publié le
Catégorisé comme Ciné Étiqueté Avatar

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Inosuke971
1 mois il y a

Ce film était mieux que je le pensais ! Honnêtement je n’en attendais pas grand chose mais là j’ai clairement kiffé. On va pas se mentir c’est loin d’être à la hauteur de sa hype et moi très franchement je trouve cette saga assez surcoté quand même, même si les Avatar sont des films plutôt bon dans l’ensemble.

Personnellement j’ai trouver cette suite mieux que le premier ! Les personnages mieux développé, le scénario mieux travailler, l’univers exploiter etc. Par contre je trouve que ce n’est pas une mauvaise chose que les parents soit mis au second plan étant donné qu’ils ont déjà été développé dans le premier film mais vu qu’on ne connaît en revanche pas leur enfants, c’était le bon moment pour les mettre en avant.

Et au final c’est plutôt réussi puisqu’on a fini par s’attacher à eux. C’est d’ailleurs ce qui rend la mort du fils ainé d’autant plus impactante. Pour finir j’ai aimer ce film, pas autant que le chat potté mais c’était quand même un bon film.