Aubervilliers, Vitry, Belleville…ces Agressions sur les Asiatiques dont Personne ne Parle

Mercredi dernier, cinq mineurs ont été arrêtés car suspectés d’avoir mené une centaine d’agressions sur des femmes asiatiques et notamment d’origine chinoise. Certaines ont fini avec plusieurs jours d’arrêt travail (jusqu’à huit jours). Étranglements, fracture du crâne, coups de poings au visage et au ventre. Certaines des victimes ont eu la main dans le plâtre. Une mère de famille s’est fait tabasser tandis que ses deux filles, contraintes d’assister impuissantes à la scène, ont été gifflées et empêchées de pleurer pour ne pas alerter le voisinage. Arrêtés en décembre dernier, les mineurs, qui répondaient à ce moment au nombre de trois, sont rapidement remis en liberté « sous contrôle judiciaire ». Évidemment, ils recommencent aussitôt en faisant appel cette fois-ci à deux autres complices.

Agressions-Chinois-Asiatiques-Belleville-Vitry-Aubervilliers-1-Bis

Il aura fallu attendre cinq mois pour que les déchets se fassent arrêtés à nouveau. Plus d’une centaine d’agressions en tout, rappelons-le. Des faits très graves, ciblés sur la communauté chinoise et asiatique, mais qui ne font pourtant réagir personne ou presque au sein de la presse française. Les associations anti-racistes ? Étrangement silencieuses, allez savoir pourquoi. Et Vitry n’est pas la seule banlieue parisienne à être victime de ce genre d’attaques. Aubervilliers et Belleville constituent elles-aussi des cibles de choix.

Agressions-Chinois-Asiatiques-Belleville-Vitry-Aubervilliers-2

Agressions-Chinois-Asiatiques-Belleville-Vitry-Aubervilliers-3

Et alors que dans les années 2000, les touristes asiatiques étaient principalement pris pour cible. Il s’agit désormais du citoyen français lambda d’origine asiatique (vous vous imaginez bien que les agresseurs n’en ont rien à faire qu’il soit chinois, vietnamien ou cambodgien). Une situation qui, en s’aggravant, a contraint la communauté asiat à partir déposer plainte en plus de dénoncer l’omerta médiatique sur ce phénomène très répandu. Aujourd’hui, la situation est telle que certains asiatiques tentent de faire régner la loi eux-même (faute d’une présence policière suffisante) en créant des groupuscules chargés du maintien de l’ordre. D’autres songent même à faire appel aux triades. « On ne sent plus en sécurité en France et particulièrement à Paris. Moi qui voyage beaucoup, je peux vous dire que ça ne se passe pas du tout comme ça dans les autres pays européens » témoigne une eurasienne victime elle-aussi d’une agression. À quand une réaction concrète du gouvernement ? Cela fait plus de 15 ans que ça dure.

Et sur un sujet plus large, dénonçons également le racisme ordinaire anti-asiatique dont on parle peu voire pas du tout

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires