Santé Anne Bert

Published on octobre 2nd, 2017 | by Faël Isthar

0

Anne Bert : La Liberté de Mourir Dignement

Anne Bert

La liberté de choisir sa vie de bout en bout. Depuis (trop) longtemps, la romancière Anne Bert était atteint de la Maladie de Charcot. Soit un mal qui s’attaque progressivement aux neurones moteurs et les altère. Tant et si bien que la personne a l’impression d’être petit à petit emmurée dans son propre corps. Et cela au travers de grandes souffrances physiques et mentales. Maladie rare, elle atteint généralement les personnes de 40 à 70 ans mais peut également toucher des ados/jeunes adultes. Le drama japonais Ichi Rittoru no Namida s’inspire à cet égard de la vraie histoire de Aya Kito. Adolescente de 15 ans très douée en sports qui, du jour au lendemain, est frappée d’une forme foudroyante de la Maladie de Charcot ou atrophie spinocérénelleuse. Au fil des mois, Aya perd progressivement la capacité de marcher puis de parler. Les sports ? Fini. La marche ? Finie. Au bout d’un moment, même le plaisir de lire devient impossible. Car les livres sont trop lourds. Idem pour le plaisir d’écrire. Enfin, prendre la parole, interagir avec les autres, s’avère compliqué puis impossible. Aya finira par mourir le 23 mai 1988 à l’âge de 25 ans.

La jeune fille est très connue au Japon pour avoir conté son enfer dans un journal intime. C’est grâce à son combat que la Maladie de Charcot fut visible aux yeux du grand public. Ici, le combat de Anne Bert, 59 ans, consiste à faire comprendre aux politiques Français que chacune et chacun d’entre nous a le droit de choisir sa mort. Épicurienne depuis toujours, le fait de se retrouver peu à peu paralysée l’a complètement bouffé. Ses proches l’ont d’ailleurs compris et n’ont pas été surpris lorsqu’elle leur a annoncé son intention d’en finir. Or, la France étant son pays natal, Anne aurait souhaité y finir ses jours. Malheureusement, la liberté d’être euthanasié(e) n’est pas permise dans notre pays. Au final, Anne Bert est décédée ce lundi matin dans un hôpital de Belgique. Dans l’espoir d’une prochaine vie dénuée de ces souffrances qui enchainent le corps et l’esprit. Mes pensées à elle et à toutes les personnes atteintes de ces maladies graves. En espérant que la prochaine loi encadrant l’euthanasie soit aussi bien pensée que celle de nos confrères belges.

« Je suis Maître de mon Destin »

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑