2018 2008 VS 2018

Published on juillet 27th, 2018 | by Faël Isthar

0

2008 VS 2018 : Réaliser qu’on a Vieilli

2008 VS 2018

J’adore faire ce genre d’article (merci Twitter) ! Réaliser à quel point 10 années représentent souvent un poids ahahah. De manière générale, les plus jeunes l’assimilent à un Glow Up (fini la puberté, bonjour la beauté) tandis que les plus vieux broient du noir ! Pour ma part, je ne vais pas me plaindre —> J’encaisse plutôt bien ! Même si ma phase végétarienne de quelques mois m’a fait vieillir d’un coup et occasionné, à ce titre, quelques belles frayeurs… C’est ça de tenter l’aventure veggie en freestyle ! Du coup, j’ai basculé en flexitarien (raréfaction de la viande rouge, blanche et du poisson) ! Fin de la parenthèse osef ! Que retirer de ce tour d’horizon 2008 VS 2018 ? L’essentiel —> Oui ! Nous avons bel et bien vieilli !

2008 VS 2018

2008 VS 2018

Pour certains, les traits se sont affinés. Pour d’autres, ils se sont creusés. Certaines personnes ont pris du poids. D’autre en ont perdu. Des messieurs ont perdu des cheveux. Des mesdames ont en gagné. Avec parfois du blanc ci et là. Puis il y en a celles et ceux qui ont dû traverser des accidents de la vie. Comme Totozerr qui a perdu l’usage de ses jambes mais gagné une femme et une ravissante petite fille. Oui, les années passent et apportent avec elles de nombreux chamboulements. En ce qui me concerne, plus je regarde autour de moi et plus je réalise à quel point je fais figure de trentenaire perdu eu égard au choc 2008 VS 2018 ! Si je me base sur mes amis proches, j’observe au moins un de ces trois facteurs —> Location/Achat d’un chez-soi ! CDI en poche ! Fondation d’une Famille avec un ou plusieurs marmots en attente/ayant déjà pop-up.

2008 VS 2018

2008 VS 2018

Je réunis très exactement AUCUN de ces critères. À force de poursuivre obstinément un rêve qui, pour l’heure, ne me rapporte rien, me voilà réduit à l’état de Tanguy Doré vivant toujours chez sa mère ! Certes, en qualité d’auto-entrepreneur, je suis mon propre patron. Et je m’épargne ce mal-être commun à bon nombre de salariés. « Tu sais, j’ai un taf, certes, mais je l’aime pas, ce taf ». Ok ! Mais en attendant, tu as des revenus réguliers qui te permettent de réaliser bien des choses ! Prendre ton indépendance ! Faire des voyages ! Dépenser des mille et des cents dans tes hobbies ! Et construire quelque chose à coté de ce taf. Si j’écoutais la voie de la raison, je cesserais sur le champ ces lubies d’ado et me consacrerais à gagner ma vie par la voie classique. Mais c’est plus fort que moi. Peut-être parce que j’ai 10 ans de retard mental. Au moins ! Peut-être parce que je suis toujours ce Fafa de 2008. Peut-être parce que je n’ai-je pas réalisé la réalité de 2008 VS 2018.

2008 VS 2018

2008 VS 2018

Enfin ! J’aimerais conclure ce billet par un message d’espoir (hooo) ! Souvent, quand j’évoque la « bonne vieille époque » avec mes ami(e)s, le petit pincement au coeur n’est pas très loin. Comme si on regrettait « de ne pas avoir assez… ». Ce qui est un sentiment normal —> Combien d’entre nous n’ont-ils pas suffisamment profité de ces dix dernières années ? En partie par notre faute. En partie par celle de cette société qui, très tôt, s’est employée à nous mouler dans un dit-plâtre. Avec une boussole et une carte prédessinée avec comme maxime —> « Voilà ce que à quoi tu peux prétendre ! Voilà l’étendue de tes rêves ! ». Rétrospectivement, j’aurais aimé lancé YZGeneration dès l’obtention de mon Bac. Plutôt que m’obstiner à vouloir rajouter cette mention « Bac +5 » sur le CV. Mais difficile de prendre un tel risque quand tout vous pousse à faire des études. Qu’importe que celles-ci ne soient peut-être pas faites pour vous.

2008 VS 2018

2008 VS 2018

Cela étant dit —> À quoi bon regretter ce qui est déjà fait ? Le passé est immuable mais le présent, lui, peut muer à tout moment ! C’est la beauté de la chose ! Certes, nous ne retrouverons jamais notre jeunesse. Époque unique où nous pouvions nous retrouver à tout moment et rire. Nous aimer même ! Pour les plus chanceux ahah. Mais lorsqu’on obtient un travail. Lorsqu’on fonde une famille. De nombreuses concessions s’imposent. De nombreux chamboulements surgissent.« Je n’ai plus beaucoup de temps pour ça ». « Il ne s’agit plus de mes rêves, il s’agit des leurs ». « Un jour, j’ai rêvé. Puis je me suis réveillé ». Et si je vous disais –>  « Qu’importe ces concessions, qu’importe ces chamboulements, les rêves ne s’éteignent jamais complètement. Même si vous estimez avoir 0,0001% de chance de faire plaisir à l’enfant que vous étiez, et raviviez les braises En prenant à bras le corps ces responsabilités qui sont désormais les vôtres tout en persistant à vouloir regarder vers le haut. Et si 2008 VS 2018 était l’occasion de faire ce premier pas en avant ? Et si…

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

2008 VS 2018

Lol

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑