Florange : ou comment Mittal se fout de l’État français

C’est simple : depuis la privatisation du groupe sidérurgique Arcelor et son rachat en juin 2006 par Lakshmi Mittal, aucun engagement n’a été tenu par l’entreprise. De plans de restructuration en plans de restructuration (Gandrange en 2006), à aucun moment la sauvegarde des emplois français n’a fait partie des priorités et intérêts du groupe. Et… Poursuivre la lecture de Florange : ou comment Mittal se fout de l’État français