Ciné

Published on février 23rd, 2017 | by Faël Isthar

0

Split : La Horde

« Nous sommes la Fin »

Casey Cooke (Anya Taylor-Joy) n’a jamais apprécié la compagnie des autres. Probablement parce qu’elle sent que son monde et le leur sont trop différents pour tenter d’établir la moindre parcelle. Ce qui n’a pas empêché Claire Benoit, sa camarade de classe, de l’inviter à son anniversaire. « Probablement par pitié ». Et parce qu’un malheur n’arrive jamais seul, le bus qu’elle devait prendre pour rentrer vient tout juste de partir <_< D’où cette proposition du père de Claire à ce qu’il la raccompagne chez elle. « Qu’importe ! D’ici peu, tout sera terminé. Même si… ». Et c’est alors que Casey sombre dans ses pensées qu’un évènement inattendue s’impose à elle, Claire et Marcia. Un inconnu les capture sans qu’elles n’aient pu faire  quoi que ce soit […] « Bien le bonjour 🙂 J’espère que vous allez bien ! Sachez toutes les trois que vous êtes extrêmement importantes pour son éveil ».

Je n’attendais pas grand chose de Split malgré la semi-résurrection de Night Shyamalan depuis The Visit ! Pour autant, j’avais eu vent des bons retours et c’est avec un mini-embryon d’optimisme que je me suis assis dans mon siège […] Quelle surprise —> Split est une réussite ! Non pas qu’il fasse peur, loin de là, mais le pitch original, l’ambiance oppressante et la performance admirable de James McAvoy parviennent à nous tenir en haleine du début à la fin. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, James McAvoy incarne un psychopathe atteint de troubles sévères de la personnalité. Dennis, Patricia, Barry, Hedwig, etcetera… En tout et pour tout, 24 personnes bien distinctes les unes des autres transitent dans son corps. La plupart sont gérables et ne posent aucun problème en société. Trois entités sont relativement dérangées ^_^ Et c’est avec ce triptyque infernal que Casey, Claire et Marcia vont devoir composer.

Revenant à ses premiers amours, Shyamalan prouve combien les films à suspens sont son dada ! La mise en scène soigneusement affrétée, l’écriture habile (malgré quelques incohérences ci-et-là) puis cet art du cliffhanger qui, j’en suis persuadé, en a fait décrocher sa mâchoire à plus d’un dans la salle ! Je n’irai pas dans les détails mais ceux qui ont vu Split sauront à quoi je fais référence ! Si toutes les conditions sont réunies, autant vous dire que la hype ne vous lâchera pas avant un bon moment ! Pour finir cette review, comment ne pas souligner la noirceur particulièrement pesante de Split et la surprise qu’offre le personnage secondaire, Casey, à cet égard ! Clairement, nous avons ici affaire à un long-métrage travaillé et qui, en dépit d’errances anodines, signe un retour en force du « Cliff Master » ! Vivement la suite…

Note YZ : 7,5/10 *Coup de Coeur*

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑