Anime

Published on juin 18th, 2015 | by Faël Isthar

0

Review : Vice-Versa – « Je respire la Joie de vivre ! Pas vous ? »

La joie, la tristesse, la colère, la peur et le dégoût : voilà de quoi est composé le siège des émotions ^o^ Celles-là même qui régissent nos vies et font de notre quotidien un rêve, un cauchemar ou un entre-deux. Lorsque Riley est née, Joie, sa principal émotion, était la reine incontestée à bord. Mais depuis le déménagement, tout semble avoir changé…et Tristesse s’est invitée à la partie. Tristesse et son incommensurable joie de vivre <_< Mais qu’importe, JOIE (la vraie) maitrise la situation et tout va rentrer dans l’ordre comme avant. N’est-ce pas ?

Inside-Out-3

« Si tu le dis… »

Inside-Out-4

Ouf ! Moi qui avais Peur que le concept de Vice-Versa ne soit un peu trop casse-gueule à traduire à l’écran, me voilà Joie —> Pixar a fait un boulot FANTASTIQUE \o/ La façon dont interagissent les émotions entre elles via le panneau de la pensée centrale, les sphères souvenir, le dédale de la mémoire à court-terme, le labyrinthe de la mémoire à long terme, le parc de l’honnêteté, le parc de la bêtise, le pays de l’imagination, les landes de la pensée abstraite…ils n’ont pas chômé les cocos !

Inside-Out-5

Et c’est avec un plaisir non dissimulé que nous assistons aux péripéties de Joie et Tristesse qui, perdus dans les souvenirs de Riley du fait de sa crise d’angoisse post-déménagement, apprennent à coopérer ensemble et se font même un nouvel ami répondant au nom de Bing Bong ! Bing Bong l’ami imaginaire de Riley \o/ Mais surtout, outre le retour de la créativité au premier plan, c’est bel et bien le rythme qui nous fait passer un bon moment. Ponctué d’instants de tendresse, de tristesse et d’éclats de rire, Vice-Versa nous fait un bien fou tant cela faisait longtemps que Pixar ne nous avait pas transporté à ce point dans son univers.

Inside-Out-6

Pour autant, un gros défaut subsiste et pénalise l’expérience globale : à savoir un manque tangible d’identité en matière de character et level design. C’est réussi…mais il manque un truc pour rendre tous ces personnages et ces mondes VRAIMENT attachants. De même, la trame aurait pu être plus travaillée (notamment du coté de Riley). Mais voilà, l’idée est tellement neuve et l’exécution tellement touchante (préparez les mouchoirs au passage) qu’on ne peut qu’adhérer à cette proposition d’explication vis-à-vis de nos souvenirs, de nos rêves, de nos regrets et de tout ce qui fait notre « moi ». À voir sans aucun détour.

Note YZ : 7/10 *Coup de Coeur*

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑