Noé : « La fin du monde n’est que le commencement »

Depuis qu’il a entendu la voix de Dieu, Noé (Russell Crowe) est convaincu que l’apocalypse va bientôt débarquer sur Terre. C’est pourquoi, fort de ce message, il s’investit investi corps et âme à la construction d’une gigantesque arche censée sauvegarder l’espèce animale et humaine au travers de sa famille. Mais que faire lorsque son Dieu lui demande de faire des choix qui risqueraient de le priver à tout jamais de son humanité ?

Premier bon point : Noé n’est pas la daube intersidérale sponsorisée par les jésuites qu’on craignait. Même s’il faut bien admettre que la forte teneur religieuse du film le dessert plus qu’autre chose. Il aurait mieux fallu créer un univers 100% original plutôt que de tenter un pot pourri entre religion et fantastique. Reste que, malgré ce gros défaut, Noé dispose d’une narration surprenante à de nombreux égards.

Notamment certains passages clé qui m’ont choqué tellement je ne m’attendais pas à une telle issue. Et pour cause, le réalisateur Darren Aronofsky a choisi d’exacerber ce qui fait à la fois la force et la faiblesse de l’homme et on le voit bien à travers le supplice par lequel doit passer Noé pour plaire à son Dieu. Un parti pris assez audacieux et qui ne risque pas de plaire à Fox News.

Niveau cast, Russel Crowe et le reste des acteurs principaux (la belle Emma Watson comprise) font le boulot. Avec une histoire plus consistante, un univers plus marqué et un méchant moins random, nous aurions pu avoir une très bonne surprise. Ici, Il faudra se contenter d’une simple surprise : ce qui n’est déjà pas mal vu le sujet abordé. À voir si vous parvenez à passer outre la symbolique « genèse créationiste » un poil embarrassante. Surtout quand vous êtes déiste ou athée ahah.

Note YZ : 5,5/10

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires