Ciné

Published on décembre 19th, 2013 | by Faël Isthar

0

Review : Mandela – If they can learn to hate, they can be taught to love

Il y a de ça 80 ans, Madiba accomplissait son rite de passage à l’âge adulte. Dorénavant, c’est à lui que revient le devoir de veiller sur sa famille et les siens. Mais son pays, l’Afrique du Sud, est un pays gangrené par la ségrégation raciale entre blancs d’un côté, cantonnés dans les beaux quartiers, et les noirs de l’autre, amassés dans les twonships. Le droit à l’équité ? Le droit de vote ? Le peuple noir ne connaît pas. Or, Mandela n’acceptera pas ça. Quitte à y sacrifier sa vie.

Puissant film que Mandela. Ça prend du temps à démarrer, certes, la bande son est parfois grandiloquente, certes, mais la grandeur de l’homme et son parcours finissent par prendre l’ascendant sur toute autre considération. Et impossible de ne pas louer la brillante prestation d’Idris Elba, tout en sobriété et digne du grand acteur qu’il est. Un oscar ne serait pas de trop. De même pour la performance de Naomie Harris alias Winnie Mandela. Surtout, on retiendra une narration claire et qui ne fait pas trop de concessions vis-à-vis du parcours de Nelson Mandela.

Aussi bien sur ses débuts où, face à la répression blanche, celui-ci utilisa la voie des armes, jusqu’à son trop long séjour en prison et son accession à la présidence. Sa vie personnelle, sa vie politique, et tous les obstacles que cet homme hors du commun sera parvenu à surmonter sont compilés dans ce film. Dommage que la réalisation et la mise en scène ne soient un brin trop solennelles mais qu’importe : lorsque la salle applaudit un film à la fin de la séance, c’est qu’il a su remplir son office.

Note YZ : 7,5/10

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑